Trois contes doubles

À propos

Dans l'immense production littéraire de Ramón Gómez de la Serna, la greguería est un genre qu'il n'a cessé de cultiver.
De 1910 à 1962, les greguerías seront publiées dans la presse, incrustées dans d'autres livres, maintes fois réunies, inédites pour certaines ; elles sont de véritables petits chefs-d'oeuvre, des notations délicates, de purs joyaux ciselés dans le laboratoire génial de l'auteur.
" La greguería est née vers 1910, expliqua-t-il, un jour de fatigue et de scepticisme où je pris tous les ingrédients qui se trouvaient dans mon laboratoire, flacon après flacon, et les mélangeai.
De leur précipité, de leur dissolution radicale, surgit la "greguería", qui est "humour + métaphore" ou encore "l'urne de mes cendres quotidiennes", un "oeillet sur le mur"... "


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Herman Melville

  • Éditeur

    CENT PAGES

  • Distributeur

    BELLES LETTRES

  • Date de parution

    16/09/2005

  • EAN

    9782906724969

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19.2 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    0.7 cm

  • Poids

    104 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Herman Melville

HERMAN MELVILLE est né le 1er août 1819 à New-York. Son père meurt en 1832 et laisse le jeune Herman dans une situation financière désastreuse. Il doit alors gagner sa vie et s'enrôle à vingt-trois ans dans l'équipage d'une baleinière des mers du Sud. Il séjourne aux Îles Marquises et retourne aux Etats-Unis. En 1846, il conte ses aventures dans Taïpi et en 1847, il publie Omoo. Ces deux ouvrages lui valent aussitôt un grand succès. Pourtant, l'ancien baleinier n'est pas satisfait : on applaudit en lui l'aventurier et non l'écrivain. Dans son livre suivant, Mardi, il insiste pour donner une dimension plus littéraire à son oeuvre. Mais le succès ne suit plus et ses oeuvres suivantes passeront inaperçues. A partir de 1857, malgrè un succès d'estime pour Moby Dick, Melville n'écrit plus guère qu des poèmes. A soixante-neuf ans, en 1888, il reprend la plume pour écrire Billy Bud, gabier de misaine. Il meurt le 28 septembre 1891.

empty