La blancheur qu'on croyait éternelle

La blancheur qu'on croyait éternelle

À propos

Mathilde et Lucien vivent à Paris, dans le même immeuble, mais ne se connaissent pas. Pourtant, ils se ressemblent. Il n'aime pas danser, elle n'aime pas se déguiser ; il aime les films avec Jean-Louis Trintignant, elle nourrit une passion secrète pour Romy Schneider ; il a gardé le ticket de métro du premier jour où il est allé au cinéma seul, elle a toujours dans son sac le foulard que lui a offert Julien. Mais surtout, ils ont, depuis l'enfance, la même impression persistante de ne jamais se sentir à leur place nulle part. Ces deux sentimentaux parviendront-ils à se reconnaître dans une foule plus vraiment sentimentale ? « Ce deuxième roman de Virginie Carton va au-delà de la pure romance en cinémascope. Il brosse deux portraits sensibles, avec tact, pudeur, humour. C'est délicieux. » Delphine Peras, L'EXPRESS. « L'auteur fait mouche avec cette comédie romantique, douce-amère, intelligente et drôle. » Eliane Girard, PRIMA

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782253182665

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    214 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    140 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Poche

Virginie Carton

Virginie Carton est née à Lille en 1972. La Veillée est son troisième roman après Des amours dérisoires (Grasset, 2012) et La Blancheur qu'on croyait éternelle (Stock, 2014).

empty