Les cités obscures t.1 : les murailles de Samaris

(Scénario), (Dessins)

À propos

Que se passe-t-il au juste à Samaris? C'est pour le savoir que Franz, un envoyé de la ville de Xhystos, prend à son tour la très longue route qui mène à la cité. Mais sur place, le secret ne fait que s'épaissir. Toutes les tentatives de Franz pour appréhender et comprendre ce qui se noue exactement à Samaris restent vaines. Pourquoi ne voit-on jamais d'enfants dans les rues de la cité? Pourquoi les passages et les lieux que Franz semblait connaître semblent-ils se volatiliser? La ville (dont l'emblème est la drosera, une plante carnivore), plus insaisissable, plus sinueuse, plus complexe qu'elle ne paraît l'être de prime abord, s'ingénie à lui échapper, encore et toujours...

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Fantastique / Horreur

  • Auteur(s)

    Benoît Peeters, François Schuiten

  • Éditeur

    Casterman

  • Date de parution

    23/08/2007

  • Collection

    Univers D'auteurs

  • EAN

    9782203006911

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    90 Pages

  • Longueur

    29.6 cm

Infos supplémentaires : Relié  

Benoît Peeters

Benoît Peeters est écrivain, scénariste et théoricien de la bande dessinée. Considéré comme le meilleur connaisseur de l'?uvre de Hergé, il lui a consacré trois ouvrages qui font référence. De son style comme scénariste de bande dessinée, il faut retenir une originalité et une capacité à renouveler son art d'un album à l'autre. C'est précisément ce qui a fait le succès de la série dont il est l'auteur (avec François Schuiten), Les Cités obscures. Benoît Peeters a également travaillé avec d'autres dessinateurs, comme Frédéric Boilet, ainsi qu'avec la photographe Marie-Françoise Plissart.

François Schuiten

Né en 1956, FRANÇOIS SCHUITEN est
l'auteur avec Benoît Peeters des quinze albums de la
série culte Les Cités obscures. En 2019, il ressuscite,
avec Thomas Gunzig et Jaco Van Dormael, Blake et
Mortimer dans Le Dernier Pharaon. Son oeuvre a reçu le
Grand prix d'Angoulême en 2002.

empty