Le magasin d'antiquités ; Barnabé Rudge ; roman sur les émeutes de 178 (édition Pierre Leyris ; traduction conjointe avec Marcelle Sibon)

Traduction SYLVERE MONOD  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Ce quatrième volume des oeuvres de Dickens dans la Pléiade réunit deux romans comme ils l'ont été à l'origine dans une publication périodique. À cette forme répondent admirablement, dans Le Magasin d'antiquités, les haltes du voyage de la petite Nell et de son infortuné grand-père. Tout différent, Barnabé Rudge s'inspire des émeutes qui déferlèrent sur Londres en 1780. Roman historique? Sans doute, mais surtout roman de la fatalité, qui fait grouiller à nos yeux tout un petit monde avec ses soucis et ses intrigues, pour montrer ce qu'ils deviennent dans la bourrasque.

Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques

  • Auteur(s)

    Charles Dickens

  • Traducteur

    SYLVERE MONOD

  • Éditeur

    Gallimard

  • Date de parution

    08/05/1963

  • Collection

    Bibliotheque De La Pleiade

  • EAN

    9782070101702

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 472 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    10.5 cm

  • Épaisseur

    4.3 cm

  • Poids

    562 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Beaux-livres

Infos supplémentaires : Luxe   Relié  

Charles Dickens

Charles Dickens, né à Portsmouth (Hampshire) le 7 février 1812, mort à Gadshill (Kent) le 9 juin 1870, est un écrivain britannique. Issu d'une famille peu fortunée, Charles Dickens est né dans un petit faubourg à Londres. C'est un enfant malheureux car son père entre en prison à cause des dettes alors qu'il n'a que 12 ans. À la sortie de l'école, il entre dans un cabinet juridique et, poussé par une grande curiosité intellectuelle, fréquente assidûment les salles de lecture. Employé comme sténographe dans une revue, il se fait rapidement remarquer. En 1837, avec Les Aventures de M. Pickwick, chef-d'?uvre de l'humour britannique, le succès est immédiat. Dès lors, il partage sa vie entre la littérature et les voyages. Il meurt, riche et célèbre, à cinquante-huit ans. Écrivain engagé, Dickens a su concilier - grâce à un talent de conteur indéniable - condamnation de la m isère et de l'exploitation industrielle et description de petits tableaux de la vie quotidienne, bourrés d'humour. Ses personnages caractéristiques et inoubliables ont fait de lui un écrivain très populaire, une figure centrale de la littérature du XIXe siècle.

empty