Le Manuscrit

  • L'usine à gaz

    Fabrice Thiebaud

    Tandis que le vidéo projecteur laisse apparaître un gigantesque schéma truffé de flèches orientées dans différentes directions, des yeux s'écarquillent, des bouches se tordent. Certains fronts se plissent traduisant un air songeur. Des mines trahissent des visages hébétés. Chacun croise le regard de l'autre pour détecter une ré-action. Des ronds et des carrés occupent généreusement le transparent. Des signes indiquent des enchaînements reliés, semble-t-il, à des résultats à atteindre. On distingue des ensembles et des sous-ensembles formant un circuit concomitant à d'autres circuits. Tous ces éléments convergent dans une direction où l'on peut lire, après des efforts : CLIENT.

  • Henriette la truculente était au raz des goûts ce que les rongeurs sont au fromage à trous. Et Jeannot, son conquistador du coeur, son ton quiste adore, sa tumeur de rire, jouait à merveille le rôle du mollusque tout dur de la perche, son poisson préféré. Henriette ? Elle avait besoin de faire un régime. Elle avait besoin de nager la brasse calorie. Elle avait besoin d'acheter un pèse personne qui pèse quelqu'un. Elle avait besoin de fondre, mais pas en larmes. L'alarme à l'oeil, L'Henriette. Il fallait qu'elle maigrisse. Et la tâche était énorme, et c'est peu dire.

  • Las de la célébrité, Winy l'ourson, dans sa retraite New-yorkaise, est exaspéré par l'intolérance et les rumeurs fallacieuses. L'heure du coming-out est venue et ça va faire mal où je pense... Biographie loufoque et fictive d'une des plus grandes icônes de notre enfance, "Winy l'ourson, gay comme un pinsonoe" retrace le passé, le présent et le futur débridé de l'ours à pull rouge et de ses compagnons à la sexualité plus que douteuse. Tous les détails les plus croustillants vous seront révélés sans scrupule aucun. Accros à la presse people et aux commérages, fans de miel et fiel, ce livre est pour vous!

  • "Critique tendre et drolatique du Chat, ce moderne, étonnant, attirant, émoustillant, insolite, désarçonnant ou dangereux moyen de communication qui relie les humains contemporains, ces ""homo-solitarius"" à la recherche de l'Autre. Du rire aux larmes, de la dérision à l'émotion, c'est le pari tenu de cet ouvrage qui embarque son lecteur dans une démonstration en tornado."

  • Le retour du clone

    Sard-H

    Que feriez-vous si par un bel après-midi on vous annonçait l'enlèvement de votre meilleur ami ? Appeler la police ? Mouais... Jouer les justiciers ? Pourquoi pas ? Allons-y les gars ! Et c'est comme ça qu'encore une fois je me suis retrouvé embarqué dans une aventure insensée. Une équipée burlesque en compagnie d'une ribambelle de personnages tous plus pittoresques les uns que les autres. Pas une seconde de répit ! Ca... Pas le temps de souffler, mais qu'est-ce qu'on a rigolé ! Je vous laisse découvrir... Le retour du clone fait suite à Billes de clone et Clone toujours, tu m'intéresses..., publiés aux Editions Le Manuscrit.

  • Et si un jour des statistiques changeaient votre vie ? Eugène, dit Gégène, entreprend un tour du monde personnel à la recherche d'un objectif bien clair : trouver les femmes qui lui reviennent de droit. Un peu naïf, mais pas mal débrouillard, le héros parcourt les cinq continents, sans jamais perdre la foi. Réussira-t-il à atteindre son objectif ?
    Un argument délirant, des situations absurdes mais proches de la vie quotidienne font de ce roman un texte drôle et pertinent.

  • Marine a 20 ans, elle est en fac de lettres et elle craque sec sur Quentin, le beau gosse de l'amphi, qui souffle constamment le chaud et le froid avec une parfaite désinvolture et semble inaccessible. Agacée par la place qu'il prend dans sa vie malgrè elle, la jeune fille décide de remplir son existence de piquantes nouveautés et s'emploie à faire des "choses folles" avec plus ou moins de succès. C'est le récit de cette "thérapie" loufoque qui est raconté ici, sous forme de journal intime. Une thérapie pleine de rencontres improbables, de moments lumineux et d'échecs cuisants, qui fait la part belle à l'amitié et s'achève sur un voyage délirant entre copines à Venise.

  • Magnhom, Label et Balbine sont quelques-uns des personnages qui vivent une existence bien compliquée au sein de leur Cité ! Dotés, à leur naissance, d'une poche lexicale limitée, ils doivent absolument économiser leur parole.La précarité de leur vocabulaire va entraîner, au fil du temps, ces personnages dans des situations tragi-comiques relatées par un ethnologue fasciné par leur Histoire et leurs histoires. Son récit met en exergue l'influence politico-sociale du langage dans une société privée de liberté de parole et tend à démontrer que les mots, aussi familiers qu'ils soient, ne sont jamais innocents.

  • L'arc d'eros

    Dora Escrivi

    L'Ecriveuse est une jeune femme qui passe son temps entre ses enfants, son compagnon et le net, le temps de son congé parental.Un certain 14 février lui prend l'envie d'écrire un sujet, pour son blog, sur ces fêtes "obligatoires" qui la fatiguent plus qu'autre chose. Bien entendu, la date s'y prêtant, elle entame quelques lignes sur ce qu'elle ferait subir à Eros (autre appellation de Cupidon, selon elle) si d'aventure elle se trouvait en sa présence.Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est qu'il lui apparaîtrait, et que le fait qu'il oublie son Arc légendaire chez elle, ni d'ailleurs ce qui allait en découler...

  • Aléoutiennes

    G. Marquet-A

    Le long voyage poétique, périple de toute une vie sur un radeau de fortune, se poursuit près des mers du nord aux souffles inconnus. La nuit cède le ciel l'aube, le début d'un jour nouveau rempli d'espoir et d'aventures intrépides, de sourires singuliers et sincères.Ces poèmes sont l'oeuvre d'expériences hétéroclites, une poésie libre, sans autre frontière que celle de l'imagination, un long archipel d'îes qui semblent toutes différentes mais pourtant reli�es souterrainement par les mêmes caractères d'encre caustique.

  • Patricia Oszvald publie un quatrième livre aux Editions Le Manuscrit. Vous les connaissez! est un recueil de quarante-cinq portraits au vitriol sur la gente masculine à la sauce humour. Une observation juste, drôle, incisive, parfois même, cruelle et sans concession des hommes de tous bords et de toute condition sociale. Qu'ils soient touchants, désopilants, antipathiques, très sympathiques, franchement ridicules ou encore pathétiques, ils ont trouvé leur place dans ce livre pour le plus grand bonheur des amateurs du genre.

  • Gaspard de nulle part

    Le Gall-T

    Une famille ordinaire, dont le futur se profile sans surprise, va rencontrer un aventurier encombrant. Ile du Pacifique, bagne de Cayenne, chasse au trésor, gros bras, assassinat, tout y passe. Leur vie va basculer pour le meilleur et surtout pour le pire. Une saga à suspens remplie de rebondissements et de chausse-trappes. Mais qui est Gaspard ?

  • Comprendre le vrai sens des mots, devenir un brillant causeur, passer plus de temps à lire aux toilettes : voici tout ce que vous permet Le Petit Dictionnaire Qui N'A Pas Peur Des Gros. Oubliez les gros dictionnaires avec leurs milliers de mots intimidants, adoptez ce dictionnaire simple pour les vrais gens. Celui-là, vous pouvez le consommer en entier avec ses 846 définitions et ses 15566 mots sélectionnés parmi les meilleurs. Aucun gaspillage, de la qualité incontrôlée par un professionnel dépendant. Et, cerise sur le gâteau, le droit au bonheur avec un supplément d'âme pour tout achat au comptant dans le respect de l'environnement du commerce équitable. Parce que vous l'avalez bien.

  • Jean de Clérac, né Jean François Le Bras, écrit depuis l'adolescence. À 24 ans, il part aux Etats-Unis et décide d'y faire sa vie. Son premier et unique employeur à ce jour, une multinationale américaine, lui fait parcourir le monde. Il vivra aux Etats-Unis, en Angleterre, en France, aux Philippines et, aujourd'hui, en Chine. La passion d'écrire ne le quittera jamais, mais le temps de s'y consacrer lui manquera. En 2003, il décide de reprendre un de ses manuscrits les plus chers : Le coeur vagabond. Avec ce livre, Jean de Clérac se fait plaisir. Il aime les mots et croit passionnément que chacun d'eux a une couleur, un parfum et une musique. Le thème de la jeunesse et des années-découvertes est de fait un sujet idéal pour mettre en pages ces souvenirs hauts en couleurs et en volume.

  • Le professeur Pesquin est de retour : faut-il en rire ou en pleurer ? Le bonhomme improbable aux paroles équivoques revient semer le trouble. Comme à son habitude, il pose un regard décalé sur les hommes et sur les choses, un regard qu´il prétend scientifique mais qui conduit à faire douter des évidences. Cette fois, il aurait aimé marcher sur les pas de Friedrich Nietzsche. Comme dans son univers tout va de travers, il s´est égaré en cours de route... Dans Ainsi parla le professeur Pesquin, le loufoque professeur passe un cap : il a plus de trente ans ! Toujours aussi impertinent, Marc Drouet s´amuse des petits riens et surtout des grandes idées.

  • Tout au long du lycée, le rêve de la vie universitaire se profile, avec ses fantasmes, synonymes de libertés et de découvertes, mais qu'en est-il réellement ? A la fois autobiographique et romancé, « Une inconnue dans la nuit » vous fera découvrir ou redécouvrir le monde étudiant, sous un jour drôle et émouvant. Construit sous la forme d'un journal, vous serez plongé au coeur des fêtes, vous essaierez avec David de répondre à des questions existentielles et vous rencontrerez avec lui une galerie de personnages toujours plus déjantés les uns que les autres, et pourtant tous si attachants. Jour par jour, partagez avec David ses joies et ses peines au long d'un récit frais et dynamique.

  • Sa chanteuse préférée qui disparaît mystérieusement, la petite aiguille de sa montre qui disparaît également(non, pas sa montre, la petite aiguille !), et voilà Marcel Bourboeuf lancé dans une enquête délirante. Une enquête jalonnée d'embûches et de bons mots, dans laquelle ce brave Marcel cherchera à percer le mystère de sa belle idole. De surprises en déboires, parviendra-t-il à ses fins ? Rien n'est moins sûr.D'autant que... sans cette cette fichue petite aiguille, le temps va peut-être commencer à tourner en rond.

  • Le barasite

    Julien Fieyre

    Le Barasite est un bar fantôme, prétexte à des jeux de situations entre des personnages sortis de partout et surtout de nulle part.On y croise un prof - figure scientifique excentrique -, un moine tibétain nommé "sa glorieuse suffisance lumineuse", deux musiciens voyageant sur leur piano, et d'autres créatures loufoques.Jeux de sonorités et de situations entrecroisées, le Barasite est un divertissement, une invite au rire. L'imagination s'y déploie librement, en bousculant la logique cartésienne.Spencer y entre en confondant l'huis principale à deux battants, se glissant dessous, et vous invite à le suivre dans ses aventures désopilantes.

  • Orroz est un psy qui tient à garder l'anonymat. Ancien sexolique et créateur d'un site web sur les dépendances sexuelles, l'auteur a réuni dans ce livre les témoignages les plus révélateurs de ces drogués du sexe virtuel et de la souffrance de leurs compagnes. Ce sont des hommes en majorité qui deviennent progressivement dépendants du cybersexe, au point de passer des dizaines d'heures devant leur écran d'ordinateur à la recherche de leurs fantasmes. Les analyses du phénomène de l'addiction à la pornographie et les conseils de l'auteur pour décrocher de cette nouvelle drogue font de cet ouvrage un outil précieux, tant pour les professionnels de la santé psychique que pour tous les internautes.

  • Des vrais surdoués, ces cousins Baldoni ! Des as de la déconne. Leur souci unique : inventer chaque jour un nouveau jeu, un sport inédit. Pour Hadrien et Titus Baldoni, rien n'est jamais sérieux: les récrés enfantines, les amours adolescentes, l'examen du bac, le premier boulot. Avec eux, tout tourne infailliblement à la compétition burlesque, occasionnant des catastrophes en chaîne ! En moins de deux, ils vous mettent sens dessus dessous un parti politique autant qu'un groupe de rock. Au fil des années, les Baldoni sèment donc partout la panique, flanqués d'une clique de farfelus aussi incontrôlables qu'eux mêmes... Jusqu'au jour de ce souper mémorable qui bouleversera le destin de chacun.

  • 'Babyface,' she says, 'did you see that guy over thereoe He looks like you - a bit.'When you travel with young and energetic Annelise, one remark is all it takes. And then good old, harmless Hendrik only wanted to take his new big and beautiful girlfriend on a quiet trip down south. Perhaps he shall have a look at an old acquaintance, perhaps not, but when Annelise takes an active interest in the same individual, he is sucked into a whirlpool of fights, vandalism, pursuits, smuggling, murder and embezzlement - and he needs both good luck and a nimble mind to land himself in a haven of happiness.

  • Benoît s'apprête à quitter sa femme Solange pour sa jeune maîtresse. Solange tombe dans un coma inexpliqué. Benoît va devoir par la force des choses replonger dans son passé et se remémorer l'amour éprouvé pour cette femme.

  • Patricia pourrait être Mimi Pinson, mais elle est trop snob pour ça. Arletty ? Non, la goualante, c'est pas son truc. Madonna ? Non plus. Elle ne lance pas sa petite culotte, elle n'en met pas. Plus simple. Ce qui est sûr c'est qu'elle n'est pas Bridget Jones... Elle, elle s'en fout qu'on ne l'aime pas... Comment dire ? Patricia, c'est une fille facile mais compliquée... une bombe à retardement sans compte à rebours... en tout cas, lorsqu'elle est invitée à la fête des anciens de la fac, c'est l'effet qu'elle fait. La bombe nucléaire, à côté, passe pour un pet de lapin et tout comme Attila, rien ne repousse derrière elle, si ce n'est une insulte, marmonnée entre les dents. Maintenant, de là à dire qu'elle est réellement détestable !

  • Voici la vie amoureuse d'une trentenaire célibataire à New-York. Elle fantasme sur deux hommes, l'un est homosexuel et l'autre barman dans le bar qu'elle fréquente et ne la regarde pas. Trouvera t-elle enfin le prince charmant ? Un roman de filles, pour les filles, qui seront certainement nombreuses à se reconnaître.

empty