Petit A Petit

  • Vingt mille lieues sous les mers est le chef-d'oeuvre de Jules Verne : mieux qu'un récit de voyage, mieux qu'un roman d'aventures géographiques et scientifiques, mieux qu'une simple histoire de vengeance. Ou plutôt, tout cela ensemble, mais sublimé. Le poème de la mer, le drame de la révolte absolue, la dernière des grandes légendes romantiques, à jamais engloutie, à jamais conservée dans le silence des mers profondes.

  • Emma Bovary yearns for a life of luxury and passion of the kind she reads about in romantic novels. But life with her country doctor husband in the provinces is unutterably boring, and she embarks on love affairs to realize her fantasies. This new translation by Margaret Mauldon perfectly captures Flaubert's distinctive style.

  • Lecture et interprétation musicale originale des trois albums de Nadine Brun-Cosme et Olivier Tallec, publiés chez Flammarion :

    «Grand Loup et Petit Loup» : Grand Loup vit en haut de la colline, seul, sous un arbre. Puis, un jour, vient Petit Loup. Maintenant, sous l'arbre, ils sont deux. Mais pour Grand Loup, le solitaire, accepter un autre loup, aussi petit soit-il, ce n'est pas si facile...
    «La petite feuille qui ne tombait pas» : En haut, tout en haut de l'arbre, il y a une petite feuille. Petit Loup re^ve de la toucher, de la sentir, de la manger... Pour le bonheur de Petit Loup, Grand Loup est pre^t a` tout. C'est de´cide´, il ira la lui chercher.
    «Une si belle orange» : Grand Loup et Petit Loup de´couvrent la plus belle des oranges, si ronde, si blonde. Quand le fruit leur e´chappe, Petit Loup tente de le retrouver. Mais Grand Loup ne peut pas laisser Petit Loup seul trop longtemps.

    Un jeu subtil entre la lecture et les tableaux musicaux, qui  viennent, en lieu et place des images de l'album, prolonger le texte et l'e´motion. Au fil de compositions minimalistes et tendres, les loups sont incarne´s, et le monde de Grand Loup et Petit Loup se dessine peu a` peu...

  • Cette comédie fut d'abord un spectacle de cour où la danse et la musique de Lully contribuèrent aux divertissements royaux. Quant au bourgeois vaniteux, il suscite la moquerie mais illustre aussi la promotion d'une catégorie sociale, maîtresse de l'économie. Edition avec dossier pour approfondir la lecture d'une pièce étudiée au lycée.

  • Octave et Léandre apprennent que leurs pères respectifs rentrent de voyage avec la ferme intention de les marier à des inconnues. Or, l'un d'eux vient d'épouser en secret Hyacinte et l'autre a promis le mariage à une jeune bohémienne. Que faire dans une telle situation ? Une seule solution : appeler le valet Scapin à la rescousse.

  • Roman paru en septembre 1833 dans la revue l'Europe littéraire, Eugénie Grandet appartient à la grande fresque réaliste d'Honoré de Balzac : il s'agit ici de l'avarice du père Grandet et des illusions perdues de sa fille, Eugénie. L'auteur décrit la bourgeoisie de province, dont la fortune première n'est que le gage de la déchéance morale à venir.

  • Les armes de la transition ; l'intelligence collective au service de l'écologie Nouv.

    Face au changement climatique, l'immensité du défi a de quoi susciter la crainte et la paralysie. Ce livre se veut pourtant message d'espoir, en ce qu'il tente de montrer que l'intelligence collective, bien organisée, peut tracer concrètement la voie d'une sortie de crise. Réunissant aussi bien un climatologue, une juriste, un économiste ou un philosophe qu'un auteur de science-fi ction, un vidéaste ou un général d'armée, entre autres, il démontre que chacun, dans sa pratique et sa discipline, détient une partie de la solution. L'une des armes de la transition.

    Ce sont donc quatorze experts qui ont accepté, ici, de répondre à un même ensemble de questions. Quelle pierre leur discipline apporte-t-elle à la transition ? Quels concepts ou certitudes ont-ils déjà forgés ? Comment transformer leurs conclusions en politiques publiques ? Quels éléments de programme pourraient ils souffler à un candidat à la présidentielle ? Etc.

    En préambule et en pages de fin, deux jeunes activistes ajoutent aux réflexions de ces contributeurs leur voix de citoyennes engagées pour le climat. Ensemble, loin de la peur et de la résignation, ils et elles ouvrent des pistes pour un futur non seulement vivable, mais enviable.

  • Un Docu-BD pour comprendre facilement la Guerre d'Algérie tout en suivant le destin de deux jeunes amis séparés par leurs idéaux politiques.

  • Histoire(s) de cuisine ; 15 recettes cultes en bandes dessinée Nouv.

    Connaissez-vous les soeurs Tatin, la cantatrice Nellie Melba, ou encore le Lord Sandwich ?
    Découvrez les anecdotes et les folles histoires derrière les plats que nous mangeons tous les jours ou presque...

    Dessinateurs : Alberto Locatelli, Benoit Vieillard, Fédérica Croci, Nawa, Paolo Castaldi, Toni Cittadini, Beniamino Delvecchio, Francesca Follini, James Blondel, Michelangelo Tani, Piero Ruggeri, Thomas Balard, Zulema Scotto Lavina.

  • Narration : Bernard Petit Phileas Fogg, gentleman anglais, parie avec les membres de son club qu'il parviendra à boucler le tour de la terre en 80 jours. Le soir même, accompagné de son fidèle domestique français, Passepartout, il prend le train pour Paris.Le gentleman anglais ne gagnera rien mais il aura rencontré l'amour , sous les traits de la princesse Aouda , qu'il avait sauvé du bûcher en Inde, et qui deviendra sa femme.Gràce à la voix si chaleureuse de Bernard Petit et ses talents de narrateur, découvrez ou redécouvrez les aventures de Phileas Fogg et de PassepartoutCe roman de Jules Verne, composé de 37 chapitres, est le dixième de la série des Voyages Extraordinaires, publié chez Hetzel, à Paris, en janvier 1873.

  • La gauche est-elle en voie de disparition ? Si des sondages semblent l'indiquer, l'affirmer serait faire peu de cas d'une gauche de résistance et d'inventivité qui irrigue notre société. Une gauche des valeurs, orpheline de ses représentations politiques.

    En revisitant plus de deux siècles d'histoire, l'auteur pointe la responsabilité de la social-démocratie dans ce déclin observé dans les urnes, mais il croit à la renaissance d'un vrai pôle réformiste associé aux forces écologistes. À condition, précise-t-il, que l'on affronte les « questions qui fâchent », qui ne se déclinent pas seulement autour des thèmes habituels (l'Europe, la place du travail, l'environnement...), mais aussi autour de notions morales : la démocratie, le rapport à la vérité et à la presse, l'actualité des idées de République et de révolution, la laïcité, l'immigration, les relations avec la Russie et les États-Unis, le populisme, etc.

    L'auteur aborde aussi le non-dit : le rôle primordial des personnalités se réclamant de la gauche - et leur sincérité. Une réflexion originale et stimulante qui invite à raisonner hors des réflexes conditionnés et des idéologies. Et à réinterroger sans cesse la « promesse républicaine ».

  • Depuis son arrivée au ministère de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer malmène notre système éducatif. D'abord encensé par les médias pour son expertise acquise sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, il est vite contesté par la communauté enseignante, qui rejette massivement ses réformes, à commencer par celles du bac et de l'orientation. Comment expliquer un tel fiasco ?

    Avant toute chose, il y a la méthode : le blanquérisme est un autoritarisme, caractérisé par la prise de décision ultra-centralisée, l'affaiblissement des contre-pouvoirs et le mépris des opposants. Mais ce n'est pas tout. Derrière la frénésie des mesures adoptées, il y a une vision pour l'école : primat de la logique du marché sur celle du service public, fascination pour les neurosciences, laïcité agressive...

    En contrepoint de cet échec, implacablement décortiqué, l'auteur appelle de ses voeux un projet alternatif suffisamment puissant pour que l'école puisse espérer s'en relever.

  • La série à succès, RIP, continue et réserve bien des surprises au lecteur. Dans ce troisième tome, découvrez le vrai visage d'Ahmed. Et s'il n'était pas la victime que l'on pense ?

  • Utopies locales ; les solutions écologiques et solidaires de demain Nouv.

    Le « monde d'après » annoncé par tant de prophètes pendant le confinement du printemps 2020 existe déjà. Il ne demande qu'à se déployer pour que les innombrables « utopies locales », porteuses d'une autre manière de produire, de vivre et de consommer, deviennent la norme de l'économie de demain. Ce monde d'après est en grande partie mis en musique par des acteurs de l'économie sociale et solidaire. Cette foule d'initiatives citoyennes défriche les possibles et construit des solutions écologiques et solidaires face aux besoins et aux aspirations des habitants.

    Pôles territoriaux de coopération économique, tiers-lieux, revenu de transition écologique, énergies citoyennes, foncières solidaires, mobilités partagées : les expérimentations des associations, coopératives, mutuelles, fondations et autres entreprises sociales se multiplient dans les territoires. Elles ouvrent la voie à une « société post-croissance », une société où primerait la finalité du bien-vivre.

  • Des gens meurent parfois dans l'indifférence générale. Ces gens qui n'ont pas de famille, pas d'entourage, pas d'ami. Ils vont parfois rester longtemps chez eux avant qu'on ne les découvre. Heureusement la société qui emploie Derrick et ses collègues est chargée de faire le ménage avant que toute la famille ne défile. Ce qu'ils découvrent n'est pas toujours beau à voir...

  • Après Derrick, voici Maurice. Pas d'amis, pas de passé, pas d'avenir. Ce vieux barbu aigri nous plonge dans son quotidien macabre. Mieux encore, il nous dévoile sa véritable identité, celle qu'il cache depuis des années pour protéger sa fille... en vain.

  • Le mode de vie zéro déchet prend de l'ampleur partout dans le monde. De plus en plus régulièrement confrontés aux problèmes environnementaux, les jeunes sont avides d'implication... mais par où commencer ? Ce livre a été spécifiquement pensé pour leur donner envie de devenir des super z'héros responsables. L'auteure les invite à découvrir tous les petits gestes qui ont un impact important sur la santé de leur précieuse planète. Réduire le gaspillage alimentaire, minimiser les dépenses énergétiques dans la maison, mieux gérer les déchets, miser sur des idées écolo pour décorer, s'habiller et même... organiser quelques partys ! Le but avoué de la sympathique experte : aider les jeunes à changer leurs habitudes de consommation et à réduire leurs déchets grâce à des initiatives simples. Rempli d'humour, de défis amusants, d'anecdotes et de projets stimulants, voilà un guide d'astuces, de recettes et de projets DIY 100 % original !

  • économie sociale et solidaire : la clé des possibles Nouv.

    La pandémie de Covid-19 n'est qu'une des facettes de la crise multidimensionnelle que nous traversons depuis une cinquantaine d'année : crise à la fois financière, économique, sociale et climatique, mais aussi démocratique. Dans ce contexte inédit, face à un système capitaliste à bout de souffle et aux dangers du populisme et des nationalismes, l'économie sociale et solidaire à un rôle clé à jouer : elle est en mesure d'insuffler une véritable transformation de l'économie et de la société, fondée sur les valeurs de solidarité et d'humanité qui lui sont chères.

    Cette transformation est déjà à l'oeuvre. À l'échelle locale (de la Scic Ecooparc, qui développe des projets sociaux environnementaux dans les Vosges, à la coopérative d'activités et d'emplois Coopaname, en Île-de-France), nationale (avec le fournisseur d'énergie verte Énercoop), européenne (la fédération de coursiers à vélo CoopCycle) comme internationale (le Forum international de l'ESS), des initiatives citoyennes innovantes se développent pour répondre aux grands défis contemporains. Mais elles doivent aujourd'hui gagner en ampleur, se réformer, trouver plus que jamais les chemins de l'innovation pour ouvrir la voie à un avenir choisi, répondant notamment aux objectifs de développement durable fixés par l'organisation des Nations unies.

empty