Glenat

  • Survivre à l'apocalypse, c'est plus sympa quand on a 10 ans !

    Voilà 3 mois qu'une terrible épidémie a transformé la population en zombies avides de chair fraîche. Seulement, après avoir dévoré la presque totalité de l'humanité, les morts-vivants eux-mêmes commencent à dépérir et tombent de famine les uns après les autres... C'est dans une banlieue ensoleillée de Californie au doux parfum de fin du monde que Ben, 10 ans et encore traumatisé par la mort de ses parents, forme avec ses potes le dernier bastion de l'humanité. Et entre chasse des zombies survivants, expéditions pour amasser vivres, jouets et comics, le tout filmé par le bien nommé Spielberg, la vie s'écoule plutôt paisiblement au coeur de leur enceinte construite avec les moyens du bord. Jusqu'au moment où quelque chose de pire qu'une reprise de l'épidémie, une catastrophe nucléaire ou les 4 anneaux clignotants d'une Xbox 360 vient frapper leur petite communauté : deux filles ! Jusqu'ici habitués à chiller au bord de la piscine en mangeant des barres chocolatées et jouant aux jeux vidéo, comment les garçons vont-ils réagir aux nouvelles coutumes bizarres de Polly et sa petite soeur Sue ?

    Aurélien Ducoudray et Jocelyn Joret revisitent le récit de zombies avec un point de vue de gamins de 10 ans dans un concentré de culture pop fleurant bon l'Entertainment des années 1980. KidZ : ou la rencontre improbable entre Stranger Things et Bienvenue à Zombieland sur une bande-son de Gorillaz !

  • La fin de l'innocence...
    Dans la lande des Formoires, Wika a perdu son premier amour, Bran, puis s'est débarrassée des loups d'Obéron lancés à ses trousses avant d'être sauvée de l'appétit des créatures des marais par les fées noires : Ness, Mata et Gwynette. Car elles aussi ont un compte à régler avec Obéron. Elles promettent à Wika de parfaire son apprentissage et de la rendre assez puissante pour défaire le tyran si la jeune femme accepte de faire renaître de ses cendres Balor, le puissant royaume des fées noires ! Après l'édition luxe remarquée du premier tome, retrouvez Les Fées noires avec couverture inédite, jaquette recto-verso et près de 30 pages de bonus graphiques : croquis, illustrations préparatoires, etc.). L'occasion de profiter pleinement du dessin baroque et flamboyant d'Olivier Ledroit.

  • Bienvenue dans la ville du péché...

    Berlin. Dans les années 1920, alors que l'Allemagne connait de graves difficultés économiques et politiques, la naissance de la République de Weimar se fait au rythme de la corruption, du trafic et du scandale. À la suite d'un malencontreux homicide involontaire dans une période où le pays connait des changements radicaux, l'inspecteur Gereon Roth est muté de Cologne à Berlin. Il se heurte alors à une enquête criminelle liée aux cercles de la nuit. En fréquentant la vie nocturne berlinoise, Roth va vite se rendre compte qu'ici, on ne peut faire confiance à personne. Pas même la police.

    Retrouvez l'adaptation en BD des romans policiers de Volker Kutscher, univers que le grand public a pu découvrir dans la série TV éponyme diffusée sur Netflix. Une virée dans la trépidante et nocturne Berlin des « années dorées », sur fonds de turbulence politique.

  • Quand Tamara rencontre la belle Rafaela...

    Paris, les années 1920. Proche de Gide ou Cocteau, la peintre Tamara de Lempicka est l'une des artistes les plus en vue de la capitale. Artiste sulfureuse, libertaire et ouvertement bisexuelle, elle passe ses soirées à s'encanailler dans les célèbres cabarets des années folles, en quête d'inspiration, d'acheteurs, de modèles ou d'amours d'un soir. Ces nuits d'excès lui valent de fréquentes disputes avec son mari Tadeusz qui lui reproche de ne pas s'occuper de leur fille Kizette. Mais Tamara entend bien faire comme elle le désire, d'autant que c'est l'argent de ses tableaux qui fait vivre sa famille. Ainsi sont les femmes libres !

    Après le remarqué Avant l'heure du tigre, roman graphique sur la femme d'André Malraux, Virginie Greiner et Daphné Collignon dresse le nouveau portrait d'une femme moderne, forte et indépendante : Tamara de Lempicka. Une évocation élégante et sensuelle de la vie de cette figure de proue de l'Art déco.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une certaine idée de l'apocalypse...

    De sa production en bande dessinée, on connaît principalement de Liberatore sa série culte, Ranx. Pourtant, en près de quarante ans de carrière, cet auteur virtuose a dessiné de nombreuses histoires courtes. Plusieurs de ces nouvelles avaient déjà été réunies dans le recueil Vidéos Clips, publié par Albin Michel en 1984, dont voici une édition enrichie.
    En plus des toutes premières créations de l'auteur, publiées en Italie à la fin des années 1970, seul ou aux côtés de son fidèle complice Tamburini, le lecteur pourra y découvrir des histoires publiées depuis dans L'Écho des Savanes - mais inédites en album - et écrites par Alain Chabat, Tonino Benacquista ou encore Georges Wolinski. Ce recueil contient également une histoire totalement inédite, écrite par Jean-David Morvan, mettant en scène l'univers des clubs de rencontre au Japon. Mais quels que soient les traitements graphiques (noir et blanc ou couleurs), les personnages mis en scène, la longueur des histoires et le ton de celles-ci (décalé ou premier degré), un fil conducteur se détache :
    Ultraviolents, hyperréalistes, anti-politiquement corrects et intensément érotiques, tous ces récits montrent un univers sombre, désabusé et absurde au bord de la rupture... Comme un parfum de fin du monde que Liberatore magnifie, d'un trait salvateur et puissamment punk.

  • Il a peint l'horreur pour s'en défaire.

    Peintre surréaliste de la première moitié du XXe siècle, Paul Nash a vécu l'atrocité des tranchées de la Première guerre mondiale. Les cicatrices de cette épreuve ont marqué son oeuvre à tout jamais.

    Auteur de bande dessinée, Dave McKean décide de lui rendre hommage à travers cette biographie fantasmée. Entre réalité et illusion, il explore la fièvre créatrice de l'artiste en se projetant dans ses rêves, hantés par l'image perpétuelle d'un chien noir. Ni malveillant, ni bénin, ce spectre agit comme un présage, un messager, un ennemi... puis un ami.

    Grâce à la puissance d'évocation de son dessin, McKean parvient à transmettre, à l'image de l'oeuvre du peintre qu'il raconte, les effets dévastateurs et les traumatismes profonds légués par la guerre. Il nous offre une plongée cathartique dans les replis de l'âme déchirante d'un artiste déchiré.

    Conçue à l'origine comme un projet multimédia en lien avec les commémoration de la Grande Guerre, cette oeuvre majeure est indispensable dans la (re)lecture actuelle des évènements de 14/18.

  • Goscinny comme vous ne l'avez jamais lu !

    Créateur d'Astérix, d'Iznogoud et du Petit Nicolas, scénariste des meilleurs albums de Lucky Luke, rédacteur en chef de de l'âge d'or du magazine Pilote... René Goscinny est une légende de la bande dessinée et l'un des auteurs français les plus lus au monde : l'ensemble de son oeuvre représente 500 millions d'ouvrages vendus. Mais si on le connait surtout pour ses illustres collaborations avec Uderzo, Sempé, Morris, Tabary ou Gotlib, on ignore que, durant sa prolifique carrière, celui-ci a également écrit quantité de scénarios pour d'autres noms tout aussi prestigieux (Jean Giraud, Cabu, Claire Bretécher, Greg, Jean-Claude Mézières...), voire lui-même dessiné !

    Ces histoires courtes, fruit de collaborations ponctuelles et éphémères et pour la plupart publiées dans Pilote, n'ont malheureusement jamais connu d'existence en album.

    Une faute que le présent ouvrage répare en réunissant une sélection de ces « introuvables », rendant ainsi un hommage original et bien mérité au plus grand créateur de l'histoire de la bande dessinée.

  • La biographie dessinée de Gary Gygax, le créateur de Donjons & Dragons.

    Premier jeu de rôle de l'histoire, Donjons & Dragons a tout simplement révolutionné le monde du jeu et de la culture geek contemporaine. Précurseur des premiers jeux vidéo type RPG (Role Playing Game), « D&D » pour les intimes a posé les bases d'un genre aujourd'hui incontournable et forgé toute une imagerie heroic fantasy dans l'inconscient collectif. Toujours joué à l'heure actuelle, il a surtout contribué à nourrir l'imaginaire et la créativité de générations entières de joueurs. Mais qui est Gary Gygax, le mythique créateur de ce jeu de légende ?

    Cette BD documentaire vous propose de découvrir ce personnage mystérieux et emblématique de la pop culture à travers le témoignage de ceux qui l'ont connu, vous plongeant dans les coulisses de la création du jeu le plus important du XXe siècle. Un hommage graphique et narratif jusque dans sa forme puisque, à l'image du jeu lui-même, L'Ascension du maître du donjon plonge le lecteur dans une aventure vécue à la première personne. Par vos choix et vos prises de décisions, VOUS jouerez le rôle des différents protagonistes de l'histoire !

  • Rome l'éternelle, la magnifique, a été dessinée quartier par quartier, rue par rue, bâtiment par bâtiment, fenêtre par fenêtre, par le stakhanoviste Gilles Chaillet sur un magnifique et somptueux plan la reconstituant au 4ème siècle de notre ère.
    Un travail de titan de plus de 5000 heures de réalisation, de 3000 heures de mise en couleurs et quasiment toute une vie de recherche et de documentation pour arriver enfin, et avec jubilation, au bout de cette oeuvre sans commune mesure.
    Dans la Rome des Césars vous est présenté sous deux versions : un port-folio limité à 1000 exemplaires montrant le plan dans son format réel de 3m25 x 2m en plusieurs panneaux accompagnés de la nomenclature des rues, et un magnifique livre d'environ 200 pages retraçant le circuit de Flavien, héros de la bande dessinée La Dernière Prophétie de Gilles Chaillet dans la ville de Rome, accompagné du plan détaillé, bien évidemment. Un Grand OEuvre, au sens le plus noble du terme !

  • Même le meilleur vin peut laisser un goût amer...

    Antoine et Julien travaillent pour un mensuel indépendant, La Feuille de vigne, spécialisé dans le milieu du vin. Leur prochaine enquête concerne Jean Poitou, un célèbre collectionneur de grands crus récemment victime d'un cambriolage. Un individu fantasque et singulier, connu pour ses prises de position radicales, en croisade contre la spéculation à tout crin qui fait monter la côte des grands millésimes à des prix plus qu'exorbitants. Quelqu'un qui ne s'est donc pas fait que des amis... Arrivés chez Poitou, Antoine et Julien découvrent un certain nombre de « bizarreries » qui les incitent à rester pour mener leur propre enquête.

    Cette nouvelle bande dessinée dédiée au vin nous plonge dans les eaux troubles du milieu des collectionneurs de grands crus. Portée par un duo de reporters et un dessin vintage à la Gil Jourdan, cette aventure est autant une passionnante enquête dans le milieu du vin qu'un hommage réjouissant à l'âge d'or de la BD franco-belge.

  • Après son divorce, le comédien Lucien Guitry enlève Sacha, son fils de cinq ans et l'emmène plusieurs mois à Saint-Pétersbourg où il se produit devant la cour impériale. C'est ainsi que l'enfant Sacha Guitry débute sur scène devant le Tsar Nicolas. Ces premiers pas sur les planches lui donnent le goût du théâtre. Très jeune, et malgré une scolarité désastreuse, il écrit et interprète ses propres pièces à Paris et connait ainsi la gloire. Ami de Sarah Bernhard, Colette, Alphonse Allais, Jean Cocteau, Georges Feydeau, il connait un destin fabuleux qui l'amène à être le roi de Paris...

    Avec Noël Simsolo et Paolo Martinello, découvrez la première biographie en bande dessinée de la légende Sacha Guitry. Un diptyque passionnant et documenté qui nous fait découvrir, au-delà de l'homme des bons mots, un artiste très en avance sur son temps, tour à tour auteur, acteur, metteur en scène ou cinéaste.

  • Une évocation sensible de la vie d'Atatürk.

    Afife, intellectuelle turque basée à Izmir, part retrouver sa cousine en province, dans une ville désindustrialisée. À l'occasion de ce court séjour, elle rencontre son petit-neveu de 15 ans, Mehmet, un orphelin sans repères pris dans une dangereuse spirale entre délinquance et radicalisme religieux. S'apercevant que Mehmet ignore tout de l'histoire de son pays d'origine, elle lui propose de venir l'accompagner dans le cadre de son prochain voyage d'étude : une enquête sur la vie de Mustafa Kemal, l'éminent dirigeant turc progressiste plus connu sous le nom d'« Atatürk ». En apprenant à connaître sa tante, Mehmet va peu à peu découvrir ce personnage... Peut-être deviendra-t-il le père qu'il n'a jamais eu ?

    À travers le récit fantasmé de la vie de Mustafa Kemal que fait Afife à Mehmet, Loulou Dédola nous fait redécouvrir par flashbacks l'enfance et la carrière militaire puis politique de celui qui fut rebaptisé Atatürk par son peuple. Atatürk, fondateur de la République turque, ce grand moderniste laïque et féministe qui, à la chute de l'Empire ottoman, avait ouvert la Turquie sur le monde, prônant un humanisme inspiré du siècle des Lumières. Une belle leçon de laïcité, d'ouverture et de tolérance dans un monde contemporain trop souvent replié dans le communautarisme.

  • Le plateau de Larina, le village néolithique des Baigneurs à Charavines, la naissance de Cularo, les splendeurs de la Vienne antique, autant de sites qui témoignent de la richesse du patrimoine et de l'Histoire du département de l'Isère.
    Un passé foisonnant dans lequel nous plongeons avec plaisir grâce à la bande dessinée, superbe machine à remonter le temps, qui met en scène et en images l'Histoire et la rend attrayante pour tous, de 7 à 77 ans.

  • De tous les goûts, le meilleur reste celui de la victoire.

    Lyon, janvier 2018. Il est 6h du matin. Cela fait plus d'un an que Julien, Lazare et Sangwoo s'entrainent pour la coupe du monde de pâtisserie. Il est temps pour eux d'entrer de plain-pied dans la compétition et de montrer ce dont ils sont capables. Mais la coupe est un véritable marathon. La concurrence sera rude et le chemin vers la gloire semé d'embûches. Leur créativité, mais surtout leur endurance seront mise à l'épreuve. Auront-ils l'énergie et la persévérance pour remporter ?

    En revisitant la coupe du monde de pâtisserie à la sauce tournoi de manga, les auteurs vous font suivre un groupe de jeunes artistes du goût et découvrir un événement incontournable de la gastronomie mondiale.

  • Le Puy - Saint-Jacques de Compostelle : 1680 km, 30 avril - 10 juillet 2001.« Fin 1997, je touche presque le but fixé il y a cinq ans... mourir en me détruisant par l'alcool. Il m'est impossible d'entamer le 10ème tome des "Chemins de Malefosse" sans trembler. Il me faut entamer cette reconstruction progressivement et ré-appréhender la vie pas à pas... Pas à pas... 1 kilomètre... 2 kilomètres puis 5... et 10... Au bout de sept mois, j'en parcours 50 avec un sac de 8 kilos. J'éprouve le besoin d'aller plus loin... L'idée de me rendre à Compostelle me traverse l'esprit. Pourquoi Compostelle ? Je n'en sais trop rien. Je ne sais même pas situer Compostelle. Je fini par trouver sur une carte : nord-ouest de l'Espagne, 80 kilomètres avant le « Cap Finisterre ». Le chemin traditionnel part du Puy-en-Velay. Très vite, je laisse de côté les considérations religieuses (ça me donne de l'urticaire) pour m'intéresser au côté route, environ 1680 kilomètres, la moitié en France, la moitié en Espagne ! De quoi se laver la tête pour un bon bout de temps. Je confie mon projet secret à Nathalie, de 25 ans ma cadette. A ma grande surprise, et « si je n'y vois pas d'inconvénient », ça lui ferait du bien aussi. La date du départ est fixée : lundi 30 avril 2001. » Sur plus de 120 pages, le dessinateur des "Chemins de Malefosse" nous conte avec sentiments et humour ce périple saisissant. Plus de 150 dessins et aquarelles accompagnent un récit plein de finesse, qui ravira autant les amateurs de carnets de voyage que de bande dessinée.

  • Qui, de la maîtresse ou de la maison, est véritablement possédée ?

    1905, San José en Californie. Suite à la perte de son mari et de sa fille, Sarah Winchester se lance dans la construction compulsive de la « Winchester House » : une demeure aussi étrange que démesurée. Un chantier perpétuellement troublé par les lubies de sa commanditaire, qui réveille ses domestiques en pleine nuit, ou ordonne à ses ouvriers de construire des portes et des escaliers ne menant nulle part. On la prétend folle, hantée par les esprits de ses proches disparus. Mais le jour où un étranger fait son apparition sur le pas de sa porte, les démons de Sarah pourraient bien devenir réels...

    À la fois maison hantée et curiosité architecturale célèbre dans tous les États-Unis, la « Winchester House » forme le point de départ de ce graphic novel qui combine la fiction, l'histoire et l'horreur. Un récit macabre et envoûtant de Peter Tomasi magistralement habité par le trait précis au psychédélisme torturé de Ian Beltram, qui se pose en héritier direct du Moebius de Metal Hurlant.

  • Des milliers de kilomètres séparent le « vieux continent » du « pays du soleil levant », et pourtant... Et pourtant, de nombreuses images montrent à quel point les cultures japonaises et européennes se sont nourries l'une de l'autre. Des estampes japonaises du 19e siècle montrant l'arrivée des Occidentaux, à la déferlante manga dans les coeurs des jeunes Européens, en passant par la vision d'Hergé sur la Chine et le Japon, ou encore le dessin de presse et les séries récentes mettant en scène le Japon médiéval, Paul Herman a collecté pour nous les exemples de ce dialogue culturel et graphique. Ce beau livre n'est pas une simple compilation : nourrissant son propos érudit par 350 illustrations, il suit ainsi en images l'Histoire du Japon et les relations euro-japonaises depuis 1854. Un premier volet est consacré aux auteurs européens qui ont illustré le Japon, l'autre aux Japonais qui évoquent les Européens.

  • « Ici, on fait de la cuisine, Monsieur, pas du cirque ! » Quand on gère un restaurant 3 étoiles, on n'a pas le droit à l'erreur. Et le grand Alessandro Craprèze n'est pas un chef facile... Ce n'est pas son assassin qui dira le contraire.Suite au meurtre de leur père, Ambre et Arthur héritent d'une dette de plusieurs millions d'euros. Dès lors, pas d'autre choix que de reprendre en main le restaurant familial. Sauf que quand tous les cuisiniers démissionnent et qu'ils sont remplacés par des employés de fast food, les critiques gastronomiques sont bien obligés de leur retirer leurs trois étoiles... Ambre et Arthur sont donc au plus bas lorsqu'on leur propose une drôle d'idée : participer à une émission télé, Cook and Fight, où ils seront en concurrence avec un autre duo de cuistots sous l'oeil d'un impitoyable jury. Feront-ils le poids alors que tout ce qu'ils savent faire, ce sont des burgers ? Le salut peut aussi venir de leur cousin, Antonio Spinazzi, mafieux haut de gamme dépêché à leur rescousse et adepte de méthodes radicales !

  • Quand on gère un restaurant 3 étoiles, on n'a pas le droit à l'erreur. Et le grand Alessandro Caprese n'est pas un chef facile. Ce n'est pas son assassin qui dira le contraire.Suite au meurtre de leur père, Ambre et Arthur héritent d'une dette de plusieurs millions d'euros. Dès lors, pas d'autre choix que de reprendre en main le restaurant familial. Sauf que quand tous les cuisiniers démissionnent, Arthur n'a pas de meilleure idée que de les remplacer par les employés des fast food de ma ville ! Pas certain que cela plaise aux critiques du guide rouge, qui décernent les étoiles aux restaurateurs méritants...Le concept :Imaginée par Arleston et dessinée par Alessandro Barbucci, Lord of Burger est une série dont la dramaturgie emprunte beaucoup aux mangas et aux comics. Le ton y est tantôt humoristique, tantôt mélodramatique, l'unité étant assurée par le dynamisme de la narration.Dans chaque album les lecteurs trouveront des suppléments : des recettes de cuisine, des fiches oenologiques, des trucs et astuces des plus grands chefs, etc. Ces « bonus » sont directement intégrés à l'intrigue, pour un ensemble savoureusement fun ! Bref, un concept appétissant, pour une série résolument moderne ! À noter que pour mieux s'adapter à son public, la série s'offre une nouvelle maquette et passe en grand format ! Les tomes 1 et 2 de cette nouvelle version correspondent donc au premier tome sorti en janvier 2009, enrichi de nouvelles pages. Le tome 3 est quant à lui une nouveauté !

  • Quand on gère un restaurant 3 étoiles, on n'a pas le droit à l'erreur. Et le grand Alessandro Caprese n'est pas un chef facile. Ce n'est pas son assassin qui dira le contraire. Suite au meurtre de leur père, Ambre et Arthur héritent d'une dette de plusieurs millions d'euros. Dès lors, pas d'autre choix que de reprendre en main le restaurant familial. Sauf que quand tous les cuisiniers démissionnent et qu'ils sont remplacés par des employés de fast food, les critiques gastronomiques sont bien obligés de leur retirer leurs trois étoiles. Ambre et Arthur sont donc au plus bas lorsqu'on leur propose une drôle d'idée : participer à une émission télé, Cook and Fight, où ils seront en concurrence avec un autre duo de cuistots sous l'oeil d'un impitoyable jury. Feront-ils le poids alors que tout ce qu'ils savent faire, ce sont des burgers ? Le salut peut aussi venir de leur cousin, Antonio Spinazzi, mafieux haut de gamme dépêché à leur rescousse et adepte de méthodes. radicales !Le conceptImaginée par Arleston et dessinée par Alessandro Barbucci, Lord of Burger est une série dont la dramaturgie emprunte beaucoup aux mangas et aux comics. Le ton y est tantôt humoristique, tantôt mélodramatique, l'unité étant assurée par le dynamisme de la narration. Dans chaque album les lecteurs trouveront des suppléments : des recettes de cuisine, des fiches oenologiques, des trucs et astuces des plus grands chefs, etc. Ces « bonus » sont directement intégrés à l'intrigue, pour un ensemble savoureusement fun ! Bref, un concept appétissant, pour une série résolument moderne ! À noter que pour mieux s'adapter à son public, la série s'offre une nouvelle maquette ! Les tomes 1 et 2 de cette nouvelle version correspondent donc au premier tome sorti en janvier 2009, enrichi de nouvelles pages. Ce tome 3 est quant à lui une nouveauté !

  • Poitiers, Parc du Futuroscope. Astrid, une jeune journaliste, enquête sur les attentats d'un mystérieux inconnu qui, au nom de revendications incohérentes, sème le trouble au sein même du parc. La traque commence, permettant au lecteur de suivre la jeune fille d'un pavillon à l'autre et lui faisant découvrir les coulisses du célèbre parc d'attractions.

  • Une BD achetée = 3 repas offerts. Auteurs, éditeurs, libraires réunis autour de l'oeuvre créée par Coluche pour offrir un repas chaud à ceux qui ont faim.
    L'idée de départ, lancée par le festival Chambéry BD, consiste à mobiliser le monde de la BD autour de l'oeuvre créée par Coluche, à l'instar des actions menées par le monde de la chanson et de la télévision. Les Éditions Glénat ont accepté de mener à bien ce projet et de publier La BD des Restos en s'engageant à reverser l'intégralité des bénéfices à l'association "Les Restos du Coeur". Tous les grands noms de la BD (Bilal, Juillard, Margerin, Loisel, Vicomte et beaucoup d'autres) ont répondu présent et ont offert leur travail. La chaîne de fabrication du livre est à son tour entrée en jeu ce qui permet aujourd'hui d'affirmer que, pour chaque livre acheté, les bénéfices reversés correspondent à trois repas offerts par "Les Restos du coeur".

    C'est maintenant au tour des points de vente de faire preuve de solidarité en mettant cette opération en avant et en convaincant leur clientèle d'adhérer à ce formidable élan de solidarité.
    "On compte sur vous..."

  • "De 1969 à 1999, près de 3000 livres sont parus aux Editions Glénat.Les illustrations de couvertures sont autant de repères de l'histoire de la maison d'édition que de jalons dans l'histoire de la bande dessinée.De toutes les images du 9ème art, les couvertures sont celles qui s'impriment le plus longtemps dans la mémoire collective.Dans l'univers de la bande dessinée, les images de couverture ont un rôle préponderant. Il fallait leur rendre la place qu'elles méritent.Place aux images."L'EditeurJacques Glénat

empty