Autrement

  • Engagées dans un processus de rénovation sans précédent, les gares, temples du voyage et portes sur la ville vivent leur révolution. Toujours porteuses d'imaginaire et d'émotion, elles entendent désormais jouer un véritable rôle de ville dans la ville.
    Trois mouvements rythment le Mook :
    1. Réinventer Après un panorama général, un voyage photographique dans les gares rénovées ou récemment construites, en France comme à l'étranger ; le carnet de bord d'une nouvelle gare en train de se construire, à Montbéliard ; la gare comme pôle de transport durable à Lille ; le travail sur le design lumineux et sonore dans les gares ; les gares modèles à l'étranger.
    2. Vivre Du directeur de gare à la dame pipi, des « gilets rouge » aux ferrovipathes, des commerçants aux travailleurs sociaux en passant, bien sûr, par les cheminots : portraits et carnets de bord de ceux qui vivent et travaillent en gare.
    3. Passer Lieu d'émotion, lieu d'attente, la gare est plus qu'un simple lieu de passage : reportage dans les nouvelles salles d'attente, enquête sur la restauration, sur les personnes à mobilité réduite, test des nouveaux services comme le coiffeur-minute, reportage sur les manifestations culturelles, micro-trottoir sur la littérature de gare.

  • A travers de nombreux portraits et parcours de personnalités poitevines notamment chercheur, historien et éditeur se dessine l'image de la communauté urbaine du Grand Poitiers ainsi que les enjeux de son territoire.

  • Dans le réseau toujours électrisé d'attractions et de répulsions qu'éveille un paysage en mouvement, Nantes et son île en particulier apparaissent aujourd'hui à la fois comme un carrefour majeur et comme une étape vers le littoral, au sud et au nord de la Loire, et puis plus loin vers la péninsule, vers la Bretagne.
    Dix ans après le lancement de l'aventure, et à l'occasion de la livraison de la première partie des travaux d'aménagement de l'île par Alexandre Chemetoff, le MOOK retrace l'histoire de ce territoire urbain encore en mutation.
    Six chapitres correspondent chacun à un thème, une période. Le découpage facilement lisible et strictement chronologique s'organise autour d'un récitfil rouge ponctué de 20 entretiensportraits de personnalités et figures qui ont compté dans l'élaboration et la réalisation du lieu depuis 1985. Quelques interventions graphiques et cahiers photos viennent ponctuer le propos. L'ouverture des chapitres est confiée à un auteur « nantais-décalé ».

  • Le Mook (magazine / book) raconte le changement, ses lieux, ses acteurs et leurs démarches, avec une vaste panoplie d'écritures et d'images.
    Il propose des focalisations originales, parfois inattendues, toujours révélatrices. Cette diversité, autant narrative que graphique, veut susciter chez le lecteur plaisir de lire, de découvrir, d'inventer. Qui peut dire ce qu'est la vieillesse ? A quel moment de la vie est-on vieux ? Il y a mille façons de vieillir. L'avancée en âge peut être vécue de façons si diverses que, pour bien des raisons, on peut dire que la vieillesse n'existe pas.
    Il n'y a pas d'erreur plus regrettable que d'assimiler vieillesse et dépendance, ou solitude, ou perte de volonté. Gagner en âge, c'est avant tout se trouver en possession d'une grande expérience et avoir le temps de la partager. Cessons de considérer les personnes âgées comme des êtres faibles à secourir. La complémentarité entre les âges, voilà une piste que la société tout entière devra emprunter pour inventer notre vieillesse.
    Promouvoir l'échange entre les générations : c'est la ligne commune à tous les textes de ce Mook. L'ouvrage présent se tient loin des perspectives strictement gestionnaires et techniciennes. Ses auteurs (médecins, sociologues et philosophes de renom, tels que Emile-Etienne Baulieu, René Frydman, Alice Casagrande, Gilles Pison et bien d'autres) expliquent ce qui se joue et ce qui se vit autour de cette question centrale : la place des personnes âgées dans nos sociétés occidentales.
    Il offre un panorama complet des initiatives associatives les plus innovantes dans ce domaine. L'ambition de ce livre est que chacun sache ce qui se fait de mieux aujourd'hui pour organiser une véritable synergie intergénérationnelle, et soit prêt - enfin - à profiter de la force de l'âge.

  • Nous nous focalisons trop souvent sur ce qui va mal, ce qui stagne et s'embrase à travers le monde. Notre mémoire compile les crises (financière, économique, sociale.) et sait dresser la triste liste des zones troublées du globe : Darfour, Colombie, Palestine, Irak, Afghanistan. sans oublier les quartiers en déshérence plus près de chez nous. Pire, notre attention semble être happée par la dénonciation, les scandales, le spectaculaire et le divertissement.
    Alors que dans ces mêmes zones grises, qu'au coeur de ces mêmes crises, des hommes et des femmes agissent, avancent, retissent des liens et de la confiance, éduquent, créent des activités économiques et font progresser des actions de réconciliation. C'est de ces mises en mouvement que nous voulons parler.
    /> Ces mêmes acteurs de réconciliation ont rarement la parole. Pour les plus discrets, ceux dont l'action est la plus locale, devenir visibles est souvent hors de portée. Quant aux grandes ONG, elles parlent rarement des processus qu'elles mettent en place dans leurs zones d'intervention - privilégiant la dénonciation des pouvoirs publics locaux et le sort des victimes. C'est ce changement de regard que nous aimerions opérer.

  • " L'industrie est une aventure " propose, en 128 pages richement illustrée, un panorama dynamique et prospectif de l'industrie française dans un contexte mondialisé.
    Dans une mise en scène syncopée, il mêle des histoires d'entreprises fascinantes, des analyses pédagogiques, des interviews de patrons et d'experts, le tout enrichi par une iconographie originale. Loin de l'austérité des publications économiques et de la presse spécialisée, le Mook emprunte les méthodes du " story telling " pour valoriser, témoigner, mobiliser et surprendre. Repoussant le spectre de la désindustrialisation et les prédictions d'un Michel Houellebecq qui voit dans la France de demain un pays " agricole et touristique ", il dévoile un paysage industriel surprenant et méconnu, prêt à répondre au défi du développement durable. Autour de quatre grands thèmes - Mondialisation, Mutations, Innovations et Réseaux-, on y découvrira l'aventure de la voiture électrique " qui pourrait bien changer le monde "; comment a été créée la pilule du lendemain (Norlevo) ; comment Essilor fournit des lunettes aux plus pauvres de l'Inde ; comment Royal Canin a révolutionné le marketing ; comment des canards sélectionnés génétiquement ont conquis la Chine, et bien d'autres aventures.

  • Retour sur les transformations vécues par la ville de Roubaix, entre ce qui est acquis (culture et solidarité), ce qui est à développer (la nouvelle économie) et ce qui reste à conquérir (le service à la population).

  • Le Mook (magazine / book) raconte le changement, ses lieux, ses acteurs et leurs démarches, avec une vaste panoplie d'écritures et d'images. Il propose des focalisations originales, parfois inattendues, toujours révélatrices. Cette diversité, autant narrative que graphique, veut susciter chez le lecteur plaisir de lire, de découvrir, d'inventer. Les Hlm : un poids pour l'économie ? Leurs habitants : une plaie pour la société ? Et si c'était l'inverse ? La construction de logement social permet au secteur du bâtiment de survivre à la crise. Proposer des logements à loyer modéré permet aux travailleurs de s'installer dans l'une des régions les plus dynamiques de France. Et c'est au coeur de ces immeubles que l'on renouvelle le vivre-ensemble. Qu'on réinvente des manières d'habiter plus respectueuses de l'environnement. Ce Mook donne la parole à ceux qui réfléchissent, construisent et font vivre le logement social. Reportages, interviews, carnets de bord, portfolios se succèdent pour mieux comprendre ce laboratoire d'idées, cet agrégateur de talents qu'est le mouvement Hlm en Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse.

  • Ce fut un événement dans le monde de la télévision : un soir de décembre 1987, des millions de Français découvraient le "Téléthon ", une émission qui proposait plus de trente heures de direct avec des artistes, des scientifiques, des médecins, des enfants malades et leurs parents prêts à tout pour les guérir. Un défi fou, et un incroyable succès. Trente ans plus tard, les Français continuent de soutenir l'AFMTéléthon.
    Une association de parents qui ont su transformer leur révolte en mille révolutions : une révolution scientifique grâce à la thérapie génique, pour tenter de guérir les malades avec des gènes-médicaments ; une révolution pharmaceutique portée par l'ambition de fabriquer des médicaments innovants accessibles à tous les patients ; une révolution sociétale avec l'émergence du pouvoir des malades en France.
    Le Mook Révolution(s) raconte le changement et donne la parole à tous ses acteurs dans leur diversité. II propose également l'analyse et le regard de sociologues, philosophes, économistes, scientifiques, politiques... sur des bouleversements profonds qui concernent notre avenir à tous.

  • Montréal est une métropole et une grande ville nord-américaine. De l'Amérique, elle a l'élan, le regard tourné vers l'avenir, non dans le rétroviseur, l'oubli heureux. Même si diverses mémoires façonnent la ville de manière plus ou moins souterraine, plus ou moins manifeste, selon les jours, les lieux et les gens, celles-ci ne pèsent ni ne libèrent, ne donnent pas de leçons ni n'enferment. Ville au croisement des cultures française et nord-américaine, résolument cosmopolite, Montréal est souvent présentée comme le lieu où se dessine le Québec métissé de demain. Mais si Montréal était aussi un laboratoire urbain et culturel pour l'Occident? Loin des mégapoles tentaculaires, Montréal offre le visage d'une ville qui entretient avec la culture des rapports décomplexés, d'une ville tour à tour vibrante, imprévue, incertaine, aléatoire, d'une métropole certes, mais à l'échelle humaine. Montréal montre-t-elle une voie ? Ce numéro de Mook propose un instantané de la création et de la culture à Montréal en ce début du XXIe siècle et donne à voir ce qui fait la spécificité de cette ville en tant que lieu où habiter, vivre, créer.

  • Les conflits de toutes sortes font partie intégrante de la vie des sociétés.
    Ils sont des objets d'interrogations récurrentes car, quels que soient leur échelle, leur intensité, leur dimension, leur forme, les individus ou les groupes qu'ils mettent en cause, leur étude constitue l'une des clés de compréhension du monde et de ses transformations. Ce volume résulte d'une volonté inédite de faire connaître au grand public les conclusions des chercheurs de tous horizons ayant travaillé sur les guerres, les conflits et la violence.
    Sur des terrains divers et à travers les âges, ils les abordent dans leurs rapports à la politique, à la religion ou au quotidien, traitant de leurs conséquences culturelles, identitaires ou géopolitiques, de leurs représentations, de leurs héritages et de leurs mémoires. Des guerres de l'Antiquité aux croisades du Moyen Age, de l'usage de la violence dans les premières sociétés aux affrontements contemporains au Moyen-Orient, de la récente guerre du Népal aux rébellions urbaines des dernières décennies en France, ce volume de vulgarisation, par des éclairages ponctuels mis en scène de manière attractive, permet de comprendre en quoi l'intelligence, la connaissance et la régulation des guerres et conflits se sont renouvelées et ont progressé.

  • Le Mook raconte le changement, ses lieux, ses acteurs et leurs démarches, avec une vaste panoplie d'écritures et d'images.
    Il propose des focalisations originales, parfois inattendues, toujours révélatrices. Cette diversité autant narrative que graphique, veut susciter chez le lecteur plaisir de lire, de découvrir, d'inventer. Tout un chacun est aujourd'hui sensible à l'ambiance de son habitation. Mais l'ambiance, c'est quoi ?' Au-delà du style, au-delà de la décoration, ce qui contribue à incarner notre lieu de vie est en réalité assez immatériel et a pour noms lumière, son, air, odeur...
    Faire entrer le soleil, se protéger du bruit extérieur, parfumer son salon... sont devenus des gestes quotidiens qui nous aident à domestiquer l'espace pour s'y sentir bien. Des gestes dictés par nos personnalités, par l'époque, par la composition de nos familles et les compromis qui l'accompagnent, par notre milieu social, voire par notre sexe... Architectes, acousticiens, tendanceurs, mais aussi médecins ou sociologues...
    Sans oublier des habitants eux-mêmes explorent pour nous ce qui met les sens à l'honneur dans nos maisons et contribuent à créer un lieu unique en son genre. Du choix des couleurs qui ornent nos murs à celui des matières, de l'innovation technologique qui révolutionne la notion de confort à l'influence de la télévision sur nos intérieurs, et bien d'autres sujets encore, ce Mook décrypte ce que nous ressentons tous les jours sans jamais l'avoir formulé...

  • Cultiver son jardin n'est pas nouveau. Quoi même de plus banal pour nous tous, que nous soyons jeunes, vieux, urbains ou ruraux, intellos ou manuels, hommes et femmes.

    Cette pratique et cette " culture " sont cependant en pleine mutation. Entre façades d'immeubles et toits végétalisés, associations d'habitants se partageant un jardin ou redécouverte du plaisir de voir pousser ses semences ou de rêver au pied des arbres, urbanistes, élus et citoyens conçoivent de nouveaux rapports sociaux et intimes au sein de ces espaces verts qui nous relient au temps, aux saisons... à nous-mêmes.

    Après le développement de médias spécialisés et d'un business du jardinage, après avoir été un " loisir plébiscité ", il semble que les citoyens se sont passionnément emparés de leurs binettes, dans leur vie intime comme dans la vie publique.
    Le bio est passé par là bien entendu, mais aussi les artistes, les urbanistes et même les philosophes et les médecins.

    Toute modestie mise à part, cette lecture aurait inspiré à Candide de beaux étonnements sur notre monde.

  • Depuis l'entrée dans le deuxième millénaire et l'investiture de Bertrand Delanoë à la Mairie de Paris, dix années se sont écoulées durant lesquelles la capitale a changé de visage. Certains de ses traits se sont affirmés, d'autres se sont adoucis. En réaménageant ses franges (Paris Nord-est, Paris-Rive-Gauche, Les Batignolles, le tramway sur les boulevards des Maréchaux, les couvertures du périphérique.), en projetant la Métropole, en construisant davantage de logements sociaux, d'équipements publics au sein de chaque quartier, en fixant des axes de circulation pour limiter l'usage de la voiture et en privilégiant les circulations douces. cette ville que l'on pensait figée dans sa forme, contenue et assise sur ses acquis, s'est réellement renouvelée.

    En 2011, elle est encore en plein chantier, cherche encore son équilibre dans l'ouverture, le respect de la diversité et le développement durable. De nouvelles pratiques ont permis de tisser des liens entre les habitants comme avec les nombreux touristes de passage dans une dynamique de ville qui se veut créative et accueillante.

    Paris peut-elle être à la fois populaire et d'exception ?
    Quel modèle propose-t-elle pour le 21ème siècle ?

    Cet ouvrage présente les transformations enclenchées par la municipalité depuis 2001 pour comprendre l'évolution de la ville et esquisser son portrait, témoigner d'une époque, évoquer ce qui a fait débat et ce qui est en train de se construire.
    Les dernières mutations parisiennes sont observées, analysées et commentées, à travers des actions concrètes menées par différents types d'acteurs et les témoignages de ceux qui participent à la faire évoluer : entrepreneurs, créateurs, auteurs, élus, historiens, sociologues, architectes.

    Des enquêtes présentent les actions prioritaires et leurs mises en place. D'autres textes, interviews de personnalités ou séries photographiques offrent une variété de regards sur cette capitale du 21ème siècle.

    Trois chapitres distincts développent ce qui semble motiver sa transformation :

    Solidarité et culture en un mot !
    L'innovation au service des citadins Paris en 3 dimensions

empty