Raymond Devos

  • L'intégralité des sketches de Raymond Devos, maître inoubliable du rire et du « flagrant délire », en un seul volume. Cent soixante-cinq chefs-d'oeuvre d'absurde, de poésie et de rire. Une explosion de joie et de souvenirs servie par un incomparable joueur de mots !
    « Vous savez que j'ai un esprit scientifique. Or récemment, j'ai fait une découverte bouleversante ! En observant la matière de plus près. j'ai vu des atomes. qui jouaient entre eux. et qui se tordaient de rire ! Ils s'esclaffaient ! Vous vous rendez compte des conséquences incalculables que cela peut avoir ? Je n'ose pas trop en parler, parce que j'entends d'ici les savants : "Monsieur, le rire est le propre de l'homme !" Eh oui !. Et pourtant ! Moi, j'ai vu, de mes yeux vu, des atomes qui : "Ha, ha, ha !" Maintenant, de qui riaient-ils ? Peut-être de moi ? Mais je n'en suis pas sûr ! Il serait intéressant de le savoir. Parce que si l'on savait ce qui amuse les atomes, on leur fournirait matière à rire. Si bien qu'on ne les ferait plus éclater que de rire. Alors, me direz-vous, que deviendrait la fission nucléaire ? Une explosion de joie ! » Raymond DEVOS

  • Une reproduction des innombrables notes accumulées par l'artiste à la recherche des dernières trouvailles, jeux de mots, sketches et autres anecdotes. Des textes reflétant le travail de l'humoriste avant le grand spectacle. "Quand je ne suis pas joyeux de vivre ou d'amuser, je suis désespéré." " J'étais entre la vie et la mort, j'ai longtemps hésité." " Si vous voulez comprendre ce que je dis, ne m'obligez pas à m'exprimer clairement."

    Ajouter au panier
    En stock
  • Raymond Devos Sens-dessus dessous Dans les soixante-quinze sketches publiés dans ce livre alternent monologues, textes à deux ou plusieurs personnages. Ces sketches, Raymond Devos les anime généralement sur scène mais chacun est une remarquable réussite d'écriture. On peut lire les sketches de Devos et beaucoup rire, même sans le voir les jouer. Privilège réservé seulement aux plus grands auteurs comiques. Raymond Devos en fait partie et Sens-dessus dessous en apporte la preuve éclatante.

  • Raymond Devos Les 40es délirants Ceci n'est pas un roman. C'est un récit... rocam-bolesque. Le récit d'un voyage dans l'imaginaire, c'est-à-dire qui ne répond pas aux lois du réel. Pas d'horaires... ni d'avance ni de retard ! On part quand on veut. On ne revient pas à l'heure dite. Personne ne vous attend au pied de la grande horloge. Aucun décalage horaire. Aucun train ne vous siffle. L'esprit suit son chemin, vagabonde... sans carte ni boussole, ce qui n'empêche (n'exclut) ni les sentiments ni les drames... ni... d'en rire... si l'envie vous en prend.
    R. D.

    Avec sa faculté d'invention et d'émerveillement sans limites, Raymond Devos nous raconte l'équipée de Max dans un pays au-delà d'un désert imaginaire et de ses mirages. Nous y découvrons d'incroyables personnages prêts à s'embarquer sur une sorte d'arche de Noé, pour y retrouver le monde réel... le seul qui vaille, là où le ciel est le ciel, les étoiles des étoiles et les êtres des âmes, et pas ces virtuels qu'ils sont, paraît-il, devenus...
    Quel bonheur de voyager en sa compagnie !

  • La « dernière période » de Raymond Devos, qui va du début des années 1990 à sa disparition en 2006, est très certainement sa plus riche et, paradoxalement, sa moins connue. L'humoriste y bouleverse en effet les limites du sketch à proprement parler pour aborder des genres aussi divers que le roman, la nouvelle, le récit, les pensées, etc.
    Si on y retrouve la verve, l'esprit et le sens de l'absurde qui le caractérisent, son talent aux abords de ces formes nouvelles y est plus éclatant que jamais. Nous sommes ainsi très heureux de proposer ici l'intégrale de ces textes, réunis pour la première fois en un seul volume, préfacée par Claude Hagège et agrémentée d'un récit inédit, Rêves de chercheurs.
    Aussi désopilante qu'indispensable, une anthologie rare et enchanteresse.


     

  • Depuis la parution de son dernier recueil de sketches, en 1991, Raymond Devos a écrit plus d'une centaine de textes. Certains ont été joués sur scène, d'autres sont complètement inédits, aucun d'entre eux n'avait été publié à ce jour. C'est ce véritable trésor que nous vous proposons de découvrir ici, le fruit de plus de quinze années d'écriture au cours desquelles Raymond Devos, pleinement maître de son art, a exploré de nouvelles pistes, poussant plus loin que jamais son sens du rire, de l'absurde et de la poésie pour nous offrir une vision incomparable et irrésistible de la condition humaine. Plus personne ne pourra douter, après la lecture de ces sketches, dont certains - " La langue de bois ", " Le penseur ", " La survie du squelette ", " La cuisse de Jupiter ", etc. -, sont appelés à rejoindre ses plus grands classiques, que Raymond Devos fut l'un des auteurs majeurs de son époque. Une véritable bible pour les amateurs de Raymond Devos.

  • Un jour sans moi

    Raymond Devos

    • Plon
    • 1 Avril 1998

    Ce jour manquant est le point de dpart d'un voyage dans l'imaginaire, qui emmne le lecteur d'extravagances en extravagances.

  • Carnets de raymond devos

    Raymond Devos

    • Seuil
    • 2 Novembre 2006

    Durant deux années, entre 2002 et 2004, Raymond Devos a tenu sur France -Culture une chronique hebdomadaire. Les carnets de Raymond Devos constitue l'ensemble de ces 38 brèves chroniques : deux minutes de bonheur absolu, chaque fois, où l'on retrouve son indéniable don pour les jeux de mots et une langue entre humour et poésie.
    L'ouvrage est accompagné d'un CD sous blister, qui reprend ces chroniques ponctuées de la belle musique originale de Raymond Devos. On retrouvera ainsi : Les enfants, Matière à rire.

  • Un soir de Noël, on trouve dans l'église d'un petit village un enfant abandonné dans la crèche, près du petit Jésus.
    Il est confié au baron Louis Charles Maximilien de La Touche et à son épouse. Ainsi débute l'existence très mouvementée de Clément de La Touche qui, en compagnie de son majordome Amédée, ira de tribulations en tribulations, toutes plus cocasses les unes que les autres. On retrouve dans ce roman épique et picaresque l'univers incomparable de Raymond Devos, plus enchanteur que jamais.

  • Il rentre chez lui, il surprend son meilleur ami dans ses pantoufles. Il a des doutes. Il le dit. " En plus, c'est pas du tout sa taille. " Le lendemain, son copain porte son pyjama. " J'ai des doutes ", répète Raymond Devos, tout en jouant à la guitare un air espagnol... François Morel découvre Raymond Devos à Caen, dans les années 1970. Il s'émerveille devant ce clown en veste bleue et noeud pap' qui jongle avec tout, y compris la parole. Il s'empare aujourd'hui de ses mots, poèmes et calembours, et les retourne dans tous les sens, mêlant à l'humour absurde et joyeux du maestro son propre grain de folie.

  • « Un jardinier qui sabote une pelouse est un assassin en herbe », affirmait très sérieusement l'humoriste Raymond Devos.
    Avec lui, la langue française bouge dans tous les sens : les mots voltigent, changent de signification, se percutent et forment des expressions un peu curieuses quand on y regarde de plus près...
    Découvrir Raymond Devos, c'est partir pour Caen sans savoir quand, c'est observer le silence en fermant les yeux, c'est voyager dans un monde où l'absurde devient logique.

    Ouvrage réalisé en partenariat avec la Fondation Raymond-Devos  

empty