Raymond Chandler

  • Le vieux général sternwood, à demi paralysé, est affligé de deux filles.
    Vivian et carmen, qui sont absolument dépourvues de sens moral et se livrent à leurs vices avec une fureur maladive. vivian se saoule et joue à la roulette. carmen se drogue, a des crises d'épilespsie et d'érotomanie. des gangsters chevronnés s'en mêlent aussi, mais le sympathique marlowe fonce dans le tas et ne va pas tarder à remettre un peu d'ordre dans cette maison de fous. il était grand temps.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La première fois que Marlowe vit Terry Lennox, visage jeune et cheveux blancs, il était fin soûl dans une Rolls Royce Silver Wraith. La fille à ses côtés, chevelure d'un magnifique blond vénitien, sourire vague aux lèvres, portait sur les épaules un vison si prestigieux que, près de lui, la Rolls ne semblait plus qu'un tacot de série. Cette amitié spontanée de Marlowe pour cet ancien commando au charisme énigmatique amène le privé à passer des frontières que son métier rendait a priori infranchissables. Terry Lennox n'a pas fini de le surprendre. S'il est innocent des crimes dont on l'accuse, il est aussi le centre d'un jeu mortel où la tragédie triomphe sans égale.

  • Steve Skalla, un mastodonte tout juste sorti de prison, se lance à la recherche de Beulah, son ancienne petite amie. Lorsqu'il tue un homme et prend la fuite, le détective Carmady, impliqué malgré lui dans les événements, décide à son tour de se mettre en quête de la mystérieuse jeune femme. Ses recherches vont le mener vers un directeur de studio ambigu et son épouse ravagée par la jalousie. Commence alors un chassé-croisé vertigineux, dont tous les acteurs semblent avoir le même dessein : dénicher la fille. Mais dans quel but ?
    Dans cette nouvelle haletante, Raymond Chandler réunit tous les ingrédients du roman noir : gangsters, détectives en marge du système et femmes fatales insaisissables.

  • Un père adoptif inquiet pour sa fille qu'il voudrait voir rentrée à la maison afin de l'épouser, un inspecteur de la Criminelle suçotant des pastilles à la violette et déléguant les affaires complexes à un détective en marge du système, une gosse shootée trouvée nue dans un fauteuil, un cadavre à ses pieds saignant sur le tapis, des corps qui disparaissent ... Tout l'univers du célébrissime Chandler se trouve dans ces trois nouvelles exceptionnelles. Initialement publiées dans le légendaire magazine Black Mask, elles contribueront à créer, en France, le style de la Série Noire et annoncent le personnage de Philip Marlowe. Un classique, cynique et fascinant, fondateur du genre.

  • Un bagnard libéré cherche son ancienne amie : mais quand l'ex-convict mesure deux mètres, pèse cent vingt kilos, s'habille comme un clown, jongle avec les gens comme avec des oranges et que tous les autres personnages sont à l'avenant, les choses peuvent se compliquer...
    Et se compliquent en effet.

  • " je vis une vague de cheveux blonds qui, pendant un bref instant, se déroula dans l'eau, s'allongea avec une lenteur calculée, puis s'enroula de nouveau sur elle-même.
    La chose roula sur elle-même encore une fois ; un bras vint écorcher la surface de l'eau et ce bras se terminait par une main boursouflée qui était celle d'un fantôme.
    "

  • Les Ennuis, c'est mon problème.
    Intégrale des nouvelles de Raymond Chandler, suivie de Simple comme le crime, essai sur le roman policier.

    Los Angeles, dans les années 1930. Il est détective privé. Il se voit confier des affaires de chantage, de vols de bijoux ou d'intimidation. Il est incorruptible, audacieux et dissimule sa sensibilité sous une carapace de dur à cuire. Au cours de ses enquêtes, il ne compte plus les cadavres et les coups reçus sur la tête ? qu'un verre de whisky suffira à apaiser. Il a pour nom Mallory, Carmady, Evans ou Dalmas, mais il a déjà la silhouette de Philip Marlowe. Il promène son ironie et sa nonchalance parmi les gangsters, les patrons de tripot, les flics corrompus et les beautés fatales.

    Avec ces vingt-cinq nouvelles nerveuses et musclées, réunies pour la première fois en français, Raymond Chandler décrit un monde de violence, d'avidité et de trahison avec un rythme, un humour, un sens du détail et de la repartie qui ont fait de lui un des grands maîtres du roman noir, modèle de plusieurs générations d'écrivains.

  • Fais pas ta rosiere !

    Raymond Chandler

    • Folio
    • 18 Janvier 1999
    Ajouter au panier
    En stock
  • Big sleep, the

    Raymond Chandler

    Los Angeles PI Philip Marlowe is working for the Sternwood family. Old man Sternwood, crippled and wheelchair-bound, is being given the squeeze by a blackmailer and he wants Marlowe to make the problem go away. But with Sternwood's two wild, devil-may-care daughters prowling LA's seedy backstreets, Marlowe's got his work cut out - and that's before he stumbles over the first corpse .

  • Anglais The lady in the lake

    Raymond Chandler

    • Pearson
    • 16 Avril 2012

    Detective Philip Marlowe is looking for Derace Kingsley's wife, Crystal. Is she dead or not? Marlowe finds more than one dead body and learns about women, drugs, men in love, and a police cover-up. Who killed The Lady in the Lake and why?

  • It was in the pulp detective magazines of the 1930s that Raymond Chandler's definitive take on the hard-boiled detective story first appeared. Here then, from the well-thumbed pages of 'Black Mask' and 'Dime Detective Magazine', are eight of his finest stories including 'The Man Who Liked Dogs', 'The Lady in the Lake' and 'Bay City Blues'. Sharper than a hoodlum's switchblade, more exciting than an unexpected red-head and stronger than a double shot of whisky, they are packed full of the punchy poetry and laconic wit that makes Chandler the undisputed master of his genre.

  • Playback

    Raymond Chandler

    Stalking the tawdry neon wilderness of forties and fifties Los Angeles, Raymond Chandler's hard-drinking, wise-cracking Phillip Marlowe is one of the world's most famous fictional detectives. 'Playback' finds Marlowe mixing business with pleasure - getting paid to follow a mysterious and lovely red-head named Eleanor King. And wherever Miss King goes, trouble seems to follow. But she's easy on the eye and Marlowe's happy to do as he's told, all in the name of chivalry, of course. But one dead body later and what started out as a lazy afternoon's snooping soon becomes a deadly cocktail of blackmail, lies, mistaken identity - and murder . . .

  • Les Ennuis, c'est mon problème Intégrale des nouvelles de Raymond Chandler, suivie de Simple comme le crime, essai sur le roman policier.

    Los Angeles, dans les années 1930. Il est détective privé. Il se voit confier des affaires de chantage, de vols de bijoux ou d'intimidation. Il est incorruptible, audacieux et dissimule sa sensibilité sous une carapace de dur à cuire. Au cours de ses enquêtes, il ne compte plus les cadavres et les coups reçus sur la tête qu'un verre de whisky suffira à apaiser. Il a pour nom Mallory, Carmady, Evans ou Dalmas, mais il a déjà la silhouette de Philip Marlowe. Il promène son ironie et sa nonchalance parmi les gangsters, les patrons de tripot, les flics corrompus et les beautés fatales.

    Avec ces vingt-cinq nouvelles nerveuses et musclées, réunies pour la première fois en français, Raymond Chandler décrit un monde de violence, d'avidité et de trahison avec un rythme, un humour, un sens du détail et de la repartie qui ont fait de lui un des grands maîtres du roman noir, modèle de plusieurs générations d'écrivains.

  • La première fois que Marlowe vit Terry Lennox, visage jeune et cheveux blancs, il était fin soûl dans une Rolls Royce Silver Wraith. La fille à ses côtés, chevelure d'un magnifique blond vénitien, sourire vague aux lèvres, portait sur les épaules un vison si prestigieux que, près de lui, la Rolls ne semblait plus qu'un tacot de série. Cette amitié spontanée de Marlowe pour cet ancien commando au charisme énigmatique amène le privé à passer des frontières que son métier rendait a priori infranchissables. Terry Lennox n'a pas fini de le surprendre. S'il est innocent des crimes dont on l'accuse, il est aussi le centre d'un jeu mortel où la tragédie triomphe sans égale.

  • Le lecteur découvrira, ou retrouvera, ici, John Dalmas, détective privé coriace et solitaire, ironiqueet fondamentalement honnête. En moins de vingt-quatre heures, Dalmas entraînera le lecteur d'une officine d'investigation aux quartiers chics de Los Angeles, sera fasciné par une rousse incendiaire, assommé par un jeune bellâtre, menacé de mort par deux étranges malfrats et asticoté par deux inspecteurs loin d'être bêtes. Car entre-temps, Dalmas aura découvert trois cadavres... Mais pourquoi s'attirer tous ces ennuis ? Parce que les ennuis, c'est son problème !

  • In the four long stories in this collection, Marlowe is hired to protect a rich old guy from a gold digger, runs afoul of crooked politicos, gets a line on some stolen jewels with a reward attached, and stumbles across a murder victim who may have been an extortionist.
    From the Trade Paperback edition.

  • The high window

    Raymond Chandler

    Philip Marlowe's on a case: his client, a dried-up husk of a woman, wants him to recover a rare gold coin called a Brasher Doubloon, missing from her late husband's collection. That's the simple part. It becomes more complicated when Marlowe finds that everyone who handles the coin suffers a run of very bad luck: they always end up dead. That's also unlucky for a private investigator, because leaving a trail of corpses around LA gets cops' noses out of joint. If Marlowe doesn't wrap this one up fast, he's going to end up in jail - or worse, in a box in the ground...

empty