Monique Giroux

  • Jusqu'où doit-on aller dans les accommodements raisonnables ? Les immigrants ont-ils tous les droits ? Devant certains constats aberrants, je me pose de sérieuses questions. Est-ce que les gens qui choisissent de venir s'établir au Québec sont suffisamment informés qu'ils vivront dans une société laïque qui prône l'égalité entre les sexes ? Est-ce qu'ils sont informés que c'est aux nouveaux arrivants de s'adapter à la culture de leur pays d'accueil et non le contraire ? Les immigrants sont-ils au courant que quitter leur pays inclut forcément un renoncement et qu'ils ne peuvent pas prendre juste ce qui fait leur affaire dans leur pays d'accueil ? Un pays libre se donne la liberté d'avoir ses règles et de poser ses limites. Je considère que le Québec fait partie des rares endroits qui acceptent tout et n'importe quoi au nom de la tolérance. Moi, Blandine Soulmana, j'ai choisi de vivre dans une société laïque et occidentale. De grâce, ne permettez pas qu'on change les règles. Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour nous, les femmes, qui avons tout quitté pour être traitées en égales.

  • Cette virtuose du positivisme nous revient avec 'Survivre à la violence' pour enfin vivre, qui se veut une transfusion de motivation, car si une faible proportion des histoires de violence perce au grand jour et est très médiatisée, il y a peu d'écrits sur ce qui se passe après, à moyen et à long terme. Afin de diversifier les modèles de résilience, Blandine a recueilli des témoignages de l'après-violence d'autres survivantes, car ce n'est pas tout de survivre, il faut ensuite réapprendre à avancer en allégeant ses bagages pour enfin vivre. Blandine Soulmana s'impose de plus en plus comme une incontournable quand il est question de mauvais traitements et de négligence envers les enfants et les adolescents, de violence conjugale et de l'asservissement des femmes sous toutes ses formes. La demande pour ses conférences et ses ateliers diversifiés et adaptés à différents auditoires, mais tous en lien avec la résilience, ne cesse de croître.

  • Passionnés de chanson francophone, Monique Giroux et Jean-Christophe Laurence ont ouvert le coffre aux trésors des archives de La Presse. Ils y ont trouvé des milliers de photos parmi lesquelles ils ont sélectionné une centaine de clichés d'artistes de la chanson, québécois ou français, chansonniers ou vedettes yéyé. L'une a signé des textes thématiques où elle partage réflexions, souvenirs et anecdotes. L'autre nous livre les commentaires amusés de plusieurs vedettes de ces photos, pour la plupart inédites. Félix Leclerc en maillot de bain, Trenet à cheval, Pauline Julien lors d'une arrestation, Ferland qui se rase, Marie Laforêt à vélo, Marie King dans sa cuisine, Gilles Vigneault offrant une rose à Renée Claude : ces images d'artistes dans des situations improbables ou quotidiennes nous font sourire, nous interrogent et nous interpellent. Leur redonner vie, c'est aussi redécouvrir l'âge d'or de la photo en noir et blanc et rendre hommage à tout un pan de la culture québécoise.

    Pour tous les passionnés de musique québécoise et française. Un beau livre avec des photos qui nous transportent dans les années 1960, 1970 et 1980 au Québec.

empty