Michael Lennon

  • Avec son allure de star hollywoodienne, son enthousiasme communicatif et son extraordinaire charisme médiatique, John F. Kennedy ne pouvait que faire rêver les plus de 70 millions d'Américains qui ont suivi le premier débat présidentiel diffusé par la télévision américaine. À peine quelques jours après avoir battu son rival Richard Nixon avec la plus faible marge de l'histoire, Kennedy déclarait lui-même: « C'est surtout la télé qui a renversé la tendance ».

    Mais un homme n'a pas vu les choses du même oeil: l'écrivain Norman Mailer, qui s'est vanté de ce que son essai pro-Kennedy, « Superman débarque au supermarché », aurait « fait gagner l'élection à Kennedy ». Que ce soit le cas ou non, l'article, publié dans le magazine Esquire quelques semaines avant l'ouverture du scrutin, a redéfini le reportage politique, donnant naissance à ce qui deviendra le « Nouveau Journalisme ». Le récit direct et irrévérencieux de Mailer, écrit à la première personne, dépeint Kennedy en « héros existentiel » capable de tirer la nation de sa léthargie d'après-guerre et des années Eisenhower, résolument conformistes. Ce texte majeur marque ainsi à la fois l'avènement de Kennedy et celui du Nouveau Journalisme.

    Aujourd'hui, pour célébrer le centenaire de la naissance de Kennedy, TASCHEN présente ce portrait sans concession du candidat en marche vers la Maison-Blanche, complété par 300 photographies qui redonnent vie à la campagne et à la vie de famille de JFK. Y figurent notamment des clichés pris par quelques-uns des plus grands photojournalistes de l'époque, tels que Cornell Capa, Henri Dauman, Jacques Lowe, Lawrence Schiller, Paul Schutzer, Stanley Tretick, Hank Walker et Garry Winogrand, qui offrent un fascinant témoignage littéraire et illustré de celui qui allait projeter l'Amérique dans la modernité des années 1960.

  • L'éloge de JFK rédigé par Norman Mailer, article fondateur du Nouveau Journalisme d'abord publié par le magazine Esquire en 1960 sous le titre «Superman débarque au supermarché», aujourd'hui réédité en intégralité sous forme de livre photo. En complément du portrait de JFK en «héros existentiel» par Mailer, découvrez la campagne et la vie privée de Kennedy saisies par de grands noms du photojournalisme comme Cornell Capa, Jacques Lowe, Paul Schutzer et Garry Winogrand.

  • Le 30 octobre 1974, à Kinshasa, au Zaïre, pour ainsi dire le coeur de l'Afrique, deux boxeurs afro-américains touchent chacun 5 millions de dollars pour s'affronter dans un match épique. D'un côté, Muhammad Ali, qui a juré de reconquérir le titre de champion qu'il a perdu. De l'autre, George Foreman, aussi taciturne qu'Ali est volubile, qui garde en permanence les mains dans les poches «comme un chasseur glisse son fusil dans son étui de velours ».

    Dans le rôle de l'observateur, Norman Mailer, dont la faculté à saisir les feintes et stratagèmes de cette bataille de titans - et à percevoir son symbolisme plus profond - a fait de son livre, Le Combat du siècle, publié en 1975, un chef-d'oeuvre de la littérature sportive. Que ce soit dans l'analyse des mouvements des boxeurs, dans celle de leur caractère ou dans le fait de considérer la manière dont chacun revendique l'âme des Africains et des Américains, Mailer s'est montré un commentateur d'une énergie, d'une sagacité et d'une audace inégalées - sans aucun doute l'un des seuls assez intrépides pour accompagner Ali lors d'une course nocturne dans le bush. Dans Le Combat du siècle, il redonne à notre conception ternie de l'héroïsme un éclat étincelant et se pose lui-même en champion dans sa catégorie.

    Quarante ans après la publication du Combat du siècle, cette nouvelle édition abrégée est introduite par un essai du spécialiste de Mailer, J. Michael Lennon, et illustrée pour la première fois par des clichés majeurs des deux photographes qui surent immortaliser Ali comme personne, sur le ring comme en privé: Neil Leifer et Howard L. Bingham. Unanimement considéré comme le plus grand photographe sportif de sa génération, le vibrant reportage en couleurs de Neil Leifer investit le ring, depuis les premières loges. Il constitue aussi un témoignage vivant du cérémonial, de la puissance physique brute et du jeu profondément psychologique des boxeurs, comme de leur camp et de leur hôte controversé, le Président du Zaïre, Mobutu Sese Seko. Au même moment, en coulisses, Howard Bingham, accompagne Ali constamment et saisit chacun de ses mouvements, depuis sa descente de l'avion au Zaïre et son entraînement quotidien jusqu'à la tension des vestiaires pendant qu'il se prépare à affronter Foreman une fois pour toutes.

    Accompagné d'images d'autres photojournalistes, de reproductions du manuscrits original de Mailer et de documents visuels témoignant de la frénésie médiatique autour du « combat du siècle », l'ouvrage livre un hommage intense au champion et un document vivant sur l'un des plus événements le plus épique, le plus unique et le plus rempli d'adrénaline de l'histoire du sport.

    En référence à l'année du match, The Fight est limité à 1.974 exemplaires, dont :
    - une édition collector, n° 251 à 1.974,? numérotée et signée par les deux photographes.
    - deux Éditions d'art (no 1 à 250), comprenant chacune un tirage photographique de Neil Leifer.

  • A series of dialogues between the authors presents an intimate new view of the world that suggests that it is created by an artistic God who often succeeds but can fail in the face of determined opposition, and that humans have been given the freedom and responsibility to choose their own paths. Reprint. 20,000 first printing.

  • Presents a new view of the world by suggesting that it is created by an artistic God who often succeeds but can fail in the face of determined opposition, and that humans have been given freedom and responsibility to choose their own paths.

empty