François Rollin

  • « Une amazone bretonne aphone bougonne en entendant une madone poltronne et une Gorgone ronchonne jouer une chacone monotone au xylophone et au trombone. » François Rollin nous livre le meilleur ? et le plus improbable ? de la langue française au travers de 42 dictées délicieusement loufoques. Chacune est agrémentée d'une leçon de grammaire parfaitement exacte mais divinement absurde.

    De la « Dictée du footballeur » (à l'orthographe toute personnelle) au « Voyage en Islande » (vous écrirez sans faute Mýrdalsjökull), on ne peut s'empêcher de se demander « Combien de fautes ai-je fait ? ou ai-je faites ? ».
    Alors, à vos stylos !

  • Colères

    François Rollin

    • Stock
    • 13 Mai 2015

    « Le professeur Rollin déteste les pitchs, parce qu'il se méfie et des anglicismes et des raccourcis. Sa dernière conférence ne peut donc être pitchée, sous peine de poursuites. C'est pourquoi. » Il y a dix ans, François Rollin écrit et joue un one-man-show, Colères. On y voit surgir par intrusion, en lieu et place du « comique professionnel » que les spectateurs sont venus applaudir, un personnage terrifiant et attachant à la fois, un paranoïaque ordinaire hermétique à toute espèce d'humour, un anonyme hors de lui mais finalement plus pathétique que redoutable. Ancré tant bien que mal dans notre vie quotidienne, Jacques Martineau - c'est son nom - est le râleur obsessionnel que nous sommes tous, avec les excès déments que nous rêvons d'éviter.
    Voilà que dix ans après il remet ça avec un autre spectacle, donné au début de l'année 2015, Le professeur Rollin se rebiffe, où il reprend sa mission sacrée, celle de répondre aux questions qu'on lui pose : les thèmes sont en accords avec les préoccupations d'aujourd'hui, comme par exemple la mondialisation, la question de l'identité, la fin du romantisme, les flux migratoires, la bien-pensance ou les logiques de profit. Ces questions lourdes éclipseront-elles le débat de fond sur le goût - ou l'absence de goût - du paprika ?

  • « (Lettre au Pape pour exprimer des doutes sérieux quant à l'existence de Dieu) «Dites donc, Monsieur le Pape, Je ne suis pas aussi balèze que vous pour écrire des lettres habilement tournées et autres encycliques bien senties [.] mais avec un peu de jugeote, vous ne voyez pas que tous les trucs que vous défendez sont autant de fariboles ? » » Le professeur Rollin, homme de lettres et de verve, est aussi grand pédagogue. Il a souhaité rédiger pour nous cinquante-neuf modèles de lettres, toutes absurdement indispensables, qui nous permettront d'écrire au roi d'Espagne pour lui demander sa recette du gaspacho ou d'envoyer une lettre de candidature à un boulot pas fatigant et très bien payé. Tout cela avec un souci constant du mot juste, et de la dérision érigée en art.

  • "lettre au pape pour exprimer des doutes sérieux quant à l'existence de dieu : "dites donc, monsieur le pape, je ne suis pas aussi balèze que vous pour écrire des lettres habilement tournées et autres encycliques bien senties.
    Mais avec un peu de jugeote, vous ne voyez pas que tous les trucs que vous défendez sont autant de fariboles?"".

  • On se souvient de l'inénarrable "Professeur Rollin" de l'émission « Palace » ou de ses apparitions à « Fous d'humour » sur France 2. Mais "François Rollin" c'est aussi un des cofondateurs des « Guignols de l'info », un chroniqueur qui a fait les délices de nombreuses émissions de radio sur France Inter, RTL, Europe 2 et un homme de spectacle. Il écrit pour lui-même, mais aussi pour Pierre Palmade, Jean-Marie Bigard, Jean-Jacques Vannier, Laurent Violet, dont il a mis en scène certains des one man-show. Dans "J'ai réfléchi pour vous", son premier livre, il rassemble ses textes les plus savoureux. Aucun sujet ne lui échappe, du vacarme des souffleuses de feuilles mortes au vocabulaire des commentateurs sportifs en passant parles dictons météo. Avec ironie, il réfléchit pour nous dans de courtes chroniques aux petits travers agaçants de notre vie quotidienne.

  • Le professeur Rollin est un homme de lettres. Et un esprit pratique. Notre savant pédagogue nous propose donc, à travers cet ouvrage, quelques modèles (59, pour être précis) de courriers utiles en toutes circonstances, à délivrer par la poste ou par mail - le professeur Rollin est un moderne -, qui vont de la lettre à un génie - tout le monde en connaît un - à une demande de conseil au roi d'Espagne sur la recette du gaspacho, en passant bien sûr par les traditionnelles lettres d'amour ou de rupture. Ces lettres sont suivies de divines explorations lexicologiques qui vous mettront les mots à la bouche sans y tourner sept fois votre langue. Des mots aussi austères que Pétaouchnok ou gougnafier, aussi banals que sotériologie ou pultacé, aussi incertains que mayonnaise ou durable. Pour les cabochards qui n'y entendent rien et que l'on rencontre surtout chez les cénobites, ce livre est aussi illustré ! Qu'on se le dise.

  • La bêtise est avant tout la sienne propre : on est toujours plus bête qu'on ne le voudrait. Mais s'en rendre compte est déjà un moyen de la surmonter. Comment toutefois faire face aussi à la bêtise en groupe ? institutionnelle ? professionnelle ? Celle qui est arrogante et sûre d'elle ? celle qui est véhiculée, divulguée, propagée ?
    En quelques tutoriels efficaces et imparables, François Rollin déjoue les manoeuvres et manipulations de la bêtise, la sienne d'abord, celle des autres, avec un peu moins d'espoir de réussite. En quelques chapitres aussi désopilants que parfaitement sérieux, François Rolin identifie l'ennemi, propose des parades, met au point une méthode. Ces formules font mouche : elles font rire, certes, mais elles contiennent des vérités que ne renieraient pas les meilleurs des philosophes. Ce livre se situe ainsi dans l'esprit des Dictées loufoques du Pr Rollin (éd. La Martinière) mais aussi dans la lignée de l'humour singulier du roi Loth de la série Kaamelott, tout en proposant un véritable diagnostic de la bêtise, dans ses différentes facettes (sottise, balourdise, ignorance, naïveté... ).

  • Dans ce dernier opuscule de la collection « Papillotes », François Rollin nous livre ses pensées les plus abouties de sa carrière. Qu'il s'agisse de tourner l'actualité en dérision, de rire franchement ou de se moquer (gentiment), la bonne formule est toujours présente. Les évidences qu'il assène avec l'aplomb qui le caractérise auraient pu être nôtres, mais il fallait que ce soit le Professeur Rollin qui les dise en premier. Subtiles, iconoclastes, cocasses, délirantes, les pensées de François Rollin peuvent être affublées de tous les adjectifs. Mais elles sont toutes l'oeuvre d'un grand monsieur de l'écriture qui a compris le sens des mots et sait jouer avec eux.

  • Dans l'histoire de l'Église catholique nordiste mais aussi de l'Église de France, Jérôme Régnier occupe une place particulière et peut-être même essentielle. Professeur de théologie morale au grand séminaire d'Arras, puis directeur d'une École missionnaire d'action catholique et d'action sociale (ÉMACAS) et enfin vice-recteur de l'université catholique de Lille, il fut une référence pour la préparation et la mise en oeuvre du concile Vatican II qui se déroula en 1962. Intelligent et d'un sens pastoral très vif, audacieux et courageux, avec une grande liberté intellectuelle et un humour appelant à l'optimisme, le père Jérôme Régnier n'a eu de cesse de témoigner de sa Foi en Jésus-Christ et de servir l'Église qu'il voulait " servante et pauvre ", selon l'expression issue de Vatican II. Beaucoup de chrétiens mais aussi des laïcs reconnaissent en lui un grand témoin de notre temps. Peu de temps avant sa mort en juillet 2011, Jérôme Régnier a répondu aux questions parfois impertinentes de son ancien élève François Rollin. Le " père Jérôme " évoque dans un style alerte, concret, proche de la conversation les différentes étapes de sa vie et de sa pensée théologique qui demeure d'une modernité éclairante.

  • Notice sur les anciens et les nouveaux thermes romains d'Amélie / par F. Rolin,... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5488251n

  • Le problème de la vie extraterrestre fait partie d'un fantastique champ d'investigation scientifique : l'exobiologie. Depuis l'exploration de Mars par les sondes Viking, la recherche d'une vie extraterrestre continue sur la planète rouge, mais aussi sur d'autres objets du système solaire. La récente découverte des planètes extrasolaires, et la possibilité très bientôt d'analyser leur atmosphère est une nouvelle piste pour détecter la vie ailleurs. Parallèlement, on commence à retracer les étapes qui ont conduit à la vie sur Terre.

  • François Rollin, Arnaud Tsamere et Arnaud Joyet sont heureux.Ils se voient confier l'écriture du nouveau spectacle « seul-en-scène » d'Arnaud Tsamere. Ils décident de s'y atteler par courrier et mettent en place (malgré eux ?) un système épistolaire qui ne va pas leur faciliter la tâche... Le premier écrit au second qui s'en ouvre au troisième qui répond au premier. Le cercle qui aurait pu se révéler vertueux devient vicieux et va prêter aux dérapages de toutes sortes...Il convient de préciser que les auteurs n'ont pris connaissance de la totalité de l'ouvrage qu'à sa publication.

empty