Claude Izner

  • Paris. Octobre 1925. Le jeune pianiste américain Jeremy Nelson erre tristement dans le quartier de St Michel depuis que sa fiancée est partie en tournée. Pour aider un ami clarinettiste à résoudre un problème de voisinage, Jérémy se retrouve à enquêter sur la mystérieuse disparition de sa logeuse, Mme Lequindre, et l'affaire est loin d'être simple, au coeur d'un immeuble où se bousculent des habitants hauts en couleurs qui ont tous un point commun : chacun a une bonne raison de détester la logeuse. Qui est-elle vraiment ? La légende raconte qu'elle a été comédienne au théâtre des Variétés... L'enquête de Jeremy n'a pas fini de lui faire tourner la tête.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Paris 1923, les années folles. Engagé sur un tournage, le pianiste américain Jeremy Nelson découvre les coulisses du cinéma, sa faune truculente, ses techniciens, figurants et seconds couteaux. Autour de Cora Lee, la vedette, et de son amant, un énigmatique magicien, gravitent une scénariste à l'imagination débridée, un garçon de café misanthrope, un assistant décorateur obsédé par un prochain conflit mondial et un étrange marionnettiste. Et quel est le rôle de cette fillette qui saute à la corde rue des Petits-carreaux ? Entraîné à son corps défendant dans une succession de cambriolages, de disparitions et d'assassinats, Jeremy Nelson, secondé par son ami Sammy, va tout tenter pour contrer le maléfice qui s'abat sur les acteurs de cette distribution insolite.
    Une nouvelle enquête du héros de Claude Izner qui compose une partition syncopée comme un ragtime.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Septembre 1921. Jeremy Nelson, jeune pianiste américain passionné de jazz, a traversé l'Atlantique en quête de gloire - et de ses origines. Mais dans un Londres pluvieux et tentaculaire, il ne trouve que des questions. Que cache Victor Legris, ce mystérieux libraire qui aurait connu son père ? Pourquoi semble-t-il si réticent à lui fournir des informations sur sa famille ?
    Débarqué dans le Paris bouillonnant de l'après-guerre, ce sont cette fois les ennuis qu'il rencontre. Mêlé malgré lui à une série de morts étranges dans le monde du spectacle, il va, le premier, remarquer l'indice qui les relie : une carte postale représentant Simonetta Vespucci, modèle, entre autres, de Botticelli. Autour du cou de cette beauté de la Renaissance : un serpent. Aux pieds de chaque cadavre parisien : une vipère...

  • En ce printemps 1921, Paris se relève difficilement de la guerre. La vie est chère, le travail rare, se loger pose problème. Que recherche Jeremy Nelson, jeune pianiste américain passionné de jazz, pour accepter de tirer le diable par la queue dans la capitale ? Son engagement au sein de la troupe d'un cabaret va déclencher des drames. Qui exerce un chantage à l'encontre de ces artistes pour qu'ils disparaissent les uns après les autres ? Suicides ou accidents ? Et de quel agresseur Jeremy est-il la cible ? Prêt à tout pour survivre, il va s'avérer un adversaire coriace car, si infime que soit un grain de sable, il peut gripper les rouages d'une machination parfaitement huilée.

  • Comme nombre de visiteurs du monde entier, Victor Legris, libraire rue des Saints-Pères, se rend à l'Exposition Universelle où la Tour Eiffel, qui vient d'être achevée, trône en véritable vedette. En ce début d'été 1889, les Parisiens ont bien du mal à se frayer un chemin dans la foule qui se presse entre les kiosques multicolores, dans les allées envahies de pousse-pousse et d'âniers égyptiens. Au premier étage de la tour, Victor doit retrouver Kenji Mori, son associé et son vieil ami Marius Bonnet qui vient de lancer un nouveau journal, Le Passe-Partout. Mais leur rendez-vous est vite interrompu : une femme vient de s'écrouler sous le coup d'une étrange piqûre. S'ensuit une série de morts inexpliquées qui vont marquer les débuts d'enquêteur de Victor Legris.
    Ces nouveaux mystères de Paris nous plongent dans la capitale des impressionnistes, ses « villages » et ses quartiers populaires.

  • Paris, 1890. Quelle n'est pas la surprise de Victor Legris de voir débarquer Denise Le Louarn, la gouvernante de son ancienne maîtresse, Odette de Valois, dans sa librairie de la rue des Saints-Pères ! La jeune femme est visiblement bouleversée. Elle lui apprend qu'Odette, devenue depuis peu adepte de ce spiritisme tant en vogue, a disparu à la suite d'un étrange rendez-vous au cimetière du Père-Lachaise. D'abord sceptique, Victor ne peut s'empêcher de s'interroger et le voilà donc lancé sur la piste de son ancienne maîtresse. À sa suite, on découvre ce Paris où l'on entendait encore le bruit des sabots sur les pavés de bois et les cris des petits métiers, où les hommes portaient le haut-de-forme, les femmes le corset et où le crime poussait à chaque coin de rue... Mystères, mystères !

  • En 1900, l'exposition universelle ramène à Paris une faune bigarrée de curieux, de marins, d'artistes et de scientifiques. Ichiro Watanabe et son cousin Isamu visitent les oeuvres réunies sur le Trocadéro quand quelqu'un dans la foule glisse un papier dans la main de ce dernier. A peine l'a-t-il lu qu'il est abattu d'une flèche en plein coeur, à laquelle est rattachée une plume. Quelques jours plus tard, un anglais subit le même sort, marquant le début d'une série noire. Qu'est-ce qui relit ces hommes ? Inquiets pour la sécurité de leur ami Watanabe, Victor et Joseph vont se lancer dans une nouvelle enquête qui les amènera au récit d'un bateau fantôme et d'une mystérieuse cargaison... Entre marins et contrebandiers de toutes les nationalités, les dernières aventures de Victor ont des airs de bout du monde.

  • En ce jour d'avril 1892, à Paris, toute l'équipe de la librairie de la rue des Saints-Pères est sens dessus dessous ! L'appartement de Kenji Mori, l'associé et père adoptif de Victor Legris, vient d'être cambriolé. Mais, fait étrange, les voleurs n'ont emporté qu'une coupe exotique sans valeur. Bientôt, le libraire enquêteur va découvrir combien cet objet attise les convoitises... Dans un Paris hanté par la peur des attentats terroristes, au lendemain de l'arrestation d'un certain Ravachol, Victor Legris est entraîné dans une enquête en forme de cache-cache fatal qui le conduira jusque dans le milieu des chiffonniers parisiens et au coeur du quartier des Enfants-Rouges.

    « Dans l'ombre des héros, le coeur de Paris palpite, tout un peuple de petites gens s'anime, dans la grande tradition du roman populaire. »
    F. L., L'Yonne républicaine

  • Paris divisé gronde et se passionne pour le procès du siècle : l’affaire Dreyfus. Tandis que Zola rédige son célèbre J’accuse , Victor Legris et Joseph Pignot se trouvent mêlés malgré eux à une série de meurtres qui frappent bouquinistes et habitués du quai Voltaire. Dans cette ambiance délétère, les deux hommes tentent d'assembler les pièces éparses d’un bien étrange puzzle. « Pour nous faire voyager dans le temps, Claude Izner utilise la machine la plus fiable qui soit, celle de la langue. Elle nous transporte en un instant magique au coeur du Paris populaire. » Thierry Hubert, Le Dauphiné libéré INEDIT

  • Dans le Paris trépidant de la fin du XIXe siècle, l'ombre de la mort rôde sous la flamboyante coupole de l'Opéra. Parmi les rats et les étoiles, un petit homme méprisé de tous, rongé par la colère, est tapi dans l'ombre. Lorsque le prétendant d'une diva meurt au cours d'un mariage champêtre, tous croient à un malheureux accident. Mais bientôt, les morts s'accumulent... Victor Legris et Joseph Pignot, le truculent duo de la librairie Elzévir mènent cette fois l'enquête dans le dédale des coulisses du Palais Garnier. Du Paris foutraque des forains aux ors de l'Opéra, la nouvelle affaire des limiers les plus gouailleurs de la Ville lumière les entraîne à toute vapeur dans une étrange danse macabre.

  • Le Carrefour des Écrasés, situé entre la rue Montmartre et le Faubourg Poissonnière, porte bien son nom. En ce mois de novembre 1891, le corps « sans visage » d'une jeune femme est découvert au petit matin sur le carrefour. Tout de rouge vêtue, la jeune femme ne portait pas de chaussures.
    Ce même jour, un certain Grégoire Mercier, « berger en chambre » rue des Reculettes (XIIIe arrondissement), rapporte à Victor Legris, libraire et enquêteur à ses heures, un escarpin rouge de femme, contenant, en guise de semelle, le papier à en tête de sa librairie de la rue des Saints-Pères.
    Claude Izner, dans cette troisième aventure de l'intrépide Victor Legris et de son truculent commis, Joseph, nous entraîne de nouveau dans un merveilleux voyage au coeur du Paris de la fin du XIXe siècle.

    « Tout y est, le style, l'ambiance aussi savoureuse que les dessins de Tardi, l'humour et cet amour des livres sans lequel il n'y aurait pas de bonne littérature populaire. » T.H., Dauphiné libéré

  • Par une chaude nuit d'août 1895, la chute d'une météorite en forêt de Montmorency bouleverse le train-train du libraire-enquêteur Victor Legris, de son père adoptif Kenji Mori, et de Joseph Pignot, ancien commis récemment promu associé. Cet événement spectaculaire entraîne, suite à un rocambolesque concours de circonstances, une série de meurtres mystérieux. Lancée à la poursuite d'une confrérie haute en couleur dont les membres ne font pas de vieux os, d'un jeune gandin en quête d'un trésor et d'une pierre maudite, l'aventureuse équipe sillonne un Paris fin de siècle gouailleur et canaille à un rythme d'enfer. Rendez-vous est pris avec le diable !

  • Claude Izner est le pseudonyme de deux soeurs, Liliane Korb et Laurence Lefèvre. Liliane a longtemps exercé le métier de chef monteuse de cinéma, avant de se reconvertir bouquiniste sur les quais de la Seine, qu'elle a quittés en 2004. Laurence a publié deux romans chez Calmann-Lévy en 1977 et 1979. Elle est bouquiniste sur les quais. Elles ont réalisé plusieurs courts métrages et des spectacles audiovisuels. Elles écrivent ensemble et individuellement depuis de nombreuses années, tant pour la jeunesse que pour les adultes. Leur goût pour l'histoire et le polar leur a donné l'idée de créer un nouveau personnage pour « Grands Détectives », Victor Legris, libraire et enquêteur dans le Paris du XIXe siècle. Le premier titre de la série, Mystère rue des Saints-Pères, a reçu le prix Michel Lebrun en 2003.

  • Octobre 1899. Des affiches cernées de noir couvrent les murs de Montmartre. Imprimées par le Cabaret du Néant, elles annoncent la fin du monde, prévue pour le 13 novembre. D´après de savants astronomes, la comète Jacobini va entrer en collision avec notre planète. Louis Barnave, un vieux miséreux qui vit d´expédients, semble s´en réjouir. Un cadavre entouré d´objets étranges est découvert Impasse du Cadran, dans le XVIIIème arrondissement. Ce meurtre intrigue la police, il n´est que le premier d´une série d´assassinats mis en scène au même endroit d´une façon identique. Victor Legris et Joseph Pignot vont tenter de résoudre cette nouvelle énigme. Une course contre le temps s´engage...

  • Devant le sinistre octroi des abattoirs de la Villette, là où chaque jour, on désosse, on décarcasse pour nourrir les ventres de Paris, le corps d'une femme est retrouvé étranglé, dans le petit matin frileux de ce mois de janvier 1894. Pour rendre service à une certaine Mimi et parce qu'il en a soupé du train-train de la librairie Elzévir, Victor Legris, l'intrépide libraire de la rue des Saints-Pères, se met derechef à enquêter, sans savoir qu'il va au-devant d'un incroyable mystère. Avec l'aide du valeureux Joseph Pignot, il traque la vérité avec pour seuls indices un témoin douteux et un étrange médaillon. Une fois de plus, la gouaille de Claude Izner enchante le Paris fin-de-siècle dans cette nouvelle aventure de l'épatant duo de fins limiers.

  • Librairie rue des Saints-Pères, Victor Legris se trouve souvent mêlé à d'étranges et effroyables événements : une série de meurtres inexpliqués lors de l'exotique Exposition universelle de 1889, la mystérieuse disparition de son ancienne maîtresse qui fréquentait les cercles spirites, ou cette affaire de la jeune fille dont le crops est retrouvé au carrefour des Écrasés, avec pour seul indice un escarpin rouge...

  • Roland Fresnel est mort dans sa librairie ; nu, la tête dans un sac plastique, poignardé post mortem. À ses pieds, deux Jules Vernes de la collection Hetzel lacérés et posés sur la tranche.
    Meurtre isolé ou meurtres en série exécutés selon un rituel immuable ? Milo, le bouquiniste désabusé des quais de la Seine, est condamné à trouver la réponse s?il ne veut pas connaître le même sort. Il doit pénétrer le labyrinthe des vestiges d?un Paris disparu, qui colle au présent, avec pour seul fil d?Ariane celui de ses amours et amitiés perdues. Il affronte sa voisine de « boîte », l?explosive et bien surnommée Stella Kronenbourg, découvre que Sélim, le pseudo-épicier, chante Bobby Lapointe dans le métro, écarquille les yeux sur le queuton de Bobby le teckel traînant son maître, Blaise le Branchu? Et il rencontre Laura.

  • dans le paris trépidant et populaire de 1893, un émailleur est assassiné, un imprimeur disparaît et, à chaque fois, on découvre sur les lieux du crime un message énigmatique mentionnant un léopard...
    victor legris, l'aventureux libraire de la librairie elzévir, avait pourtant juré à sa fiancée de ne plus
    jouer les sherlock holmes, mais le démon de l'enquête revient le tarauder à la mort de son collègue, le relieur pierre andrésy, dans l'incendie de son atelier. s'il en croit son indispensable commis, l'effronté joseph, cet accident n'en serait pas un. l'improbable duo se lance alors dans une affaire qui pourrait bien les mener jusque dans la gueule...
    du léopard. des boulevards aux faubourgs, d'estaminet en mastroquet, victor et joseph arpentent un paris canaille ou bourgeois, où se bousculent crieurs et marchands ambulants et où plane toujours l'ombre sanglante de la commune...

  • Anglais Strangled in Paris

    Claude Izner

    Why would anyone strangle a humble seamstress with no known enemies? When newly-married bookseller Victor Legris is asked to solve the murder of Louise Fontaine in the abattoir district of La Villette, he is initially baffled by the case.

  • The brand new Eiffel Tower is the glory of the 1889 Universal Exposition. But one sunny afternoon, a woman collapses and dies on this great Paris landmark. Can a bee-sting really be the cause of death? Or is there a more sinister explanation?

  • Eté 42, Dinah et Tauba, sa petite soeur, étouffent dans leur étroit appartement parisien. Depuis quelques temps, les enfants juifs, comme elles, ne peuvent plus sortir librement et doivent porter une étoile jaune.
    Au lendemain du 14 juillet, bravant les interdits, elles vont au cinéma sans l'étoile.
    Cette fugue va leur sauver la vie.

  • In Paris 1890, Lady's maid Denise le Louarn fears the worst when her mistress, Odette de Valois, vanishes from the Pere-Lachaise cemetery during a visit to her husband's grave. This is the second in the series of Parisian murder mysteries featuring lovable hero Victor Legris, a bookseller and amateur sleuth.

empty