Hermes Science Publications

  • Le premier chapitre définit la notion de ""sécurité"" (confidentialité, intégrité et disponibilité de l'information) et la situe par rapport à celle de ""sûreté de fonctionnement"". Les grandes classes d'attaques (écoute passive, interception, cryptanalyse, répudiation, etc.) et de défenses possibles (authentification, politique de sécurité, autorisation, cryptographie, pare-feux, audit, etc.) sont ensuite présentées. Le deuxième chapitre traite de l'authentification. L'authentification faible, par mot de passe fixe. L'authentification par mot de passe variable est ensuite abordée, avant que ne soit détaillée l'authentification forte. Ce chapitre se termine par une présentation de l'authentification biométrique. Le troisième chapitre traite de l'intégrité de l'information et de la signature comme moyen de lutte contre son altération volontaire. Le chapitre quatre traite de la sécurité des bases de données. Il débute par une présentation des approches permettant de mettre en oeuvre une politique de sécurité discrétionnaire dans une base de données. Sont ensuite abordées les approches obligatoires, en particulier multiniveaux, qui sont actuellement disponibles dans quelques systèmes. Le chapitre cinq traite de la sécurité des échanges électroniques liés aux activités commerciales. Il présente les services et mécanismes permettant d'assurer la sécurité des échanges d'informations entre les acteurs qui entrent en jeu dans une transaction commerciale sur Internet. Enfin, le dernier chapitre, traite de l'évaluation et de la certification de la sécurité. Un schéma d'évaluation définit l'organisation associée à l'évaluation et à la certification en termes de rôles, de procédures, de droits et d'obligations.

  • créer une nouvelle dynamique de croissance, interne et externe, dans le contexte de mondialisation actuel, tout en gardant une cohérence globale : tel est le défi que les entreprises doivent relever aujourd'hui. cet ouvrage a pour objectif de présenter et illustrer de façon didactique les différentes stratégies de croissance, de développement et de positionnement dont doivent disposer les entreprises afin d'être à même de développer leurs activités, accroître leurs parts de marché et créer de la valeur. guide de réflexion et d'action, il constitue un véritable outil : s'appuyant sur de nombreux cas réels d'entreprise, il intègre la stratégie de façon opérationnelle dans la dynamique de l'entreprise.

  • Résumé Les difficultés auxquelles ont été confrontées récemment certaines entreprises ou administrations aux États-Unis, de même que les désordres financiers qui ont frappé des sociétés en France au cours de la période récente, ont contribué à relancer l'intérêt du public pour les débats sur la gouvernance et l'éthique. Ces différentes situations nous conduisent à réfléchir sur l'évolution de la gouvernance dans les organisations et sur la question de l'éthique et de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) dans les prises de décisions et la gestion des activités.
    Cet ouvrage met en perspective la richesse thématique de ces notions qui font l'objet d'une attention grandissante dans le milieu académique mais également au niveau des dirigeants d'entreprises, compte tenu de leurs conséquences sur le plan économique, financier, sociétal mais aussi dans les domaines sociaux et humains. Il vise à approfondir les notions de gouvernance, d'éthique appliquées aux organisations et leur lien avec la RSE et plus généralement avec le développement durable. D'une manière générale, cet ouvrage accorde une large place à l'analyse critique et ouvre la voie à des interrogations nouvelles en matière de gouvernance.

    Sommaire Introduction. La gouvernance dans tous ses états. La recherche en gouvernance, éthique et RSE -O. MEIER, G. SCHIER, M. JOUDI. Chapitre 1. Systèmes de gouvernance : état des lieux, enjeux théoriques et pratiques -J.-Y. SAULQUIN. Chapitre 2. La responsabilité sociale de l'entreprise ou l'épuisement d'un thème de gestion -Y. PESQUEUX. Chapitre 3. La RSE, une fragile innovation institutionnelle -N. POSTEL, S. ROUSSEAU. La gouvernance entre instrumentalisation et normalisation ?. Chapitre 4. Le déploiement de l'alerte éthique en France : de nouveaux enjeux pour le gouvernement d'entreprise -S. CHARREIRE-PETIT, J. SURPLY-MEYER. Chapitre 5. La présence des femmes dans les conseils d'administration et leurs comités dans les sociétés de l'Indice Québec-30 (1993-2004) -M. DION, D. RÉMILLARD, A.-M. ROBERT. Chapitre 6. La qualité de l'audit externe : proposition d'une grille d'évaluation axée sur le processus d'audit -R. MANITA, B. PIGÉ. Chapitre 7. Gouvernance d'entreprise et responsabilité sociale : les nouvelles attentes des parties prenantes -F. MAULÉON. Gouvernance universelle ou gouvernances contingentes ?. Chapitre 8. La gouvernance des banques éthiques : une recherche de profit optimale -E. PAULET, F. RELANO. Chapitre 9. La composition du conseil d'administration dans des entreprises criminelles récidivistes et dans des entreprises socialement responsables : une question de gouvernance -M. DION. Chapitre 10. Gouvernance et éthique dans l'aide humanitaire -C. PERRIN. Chapitre 11. Governance and Merger Sustainability -C. MAUPETIT. Chapitre 12. Dynamique de gouvernance d'entreprise : pour une gestion réussie d'un processus de rapprochement -C. CÉZANNE, A. MISSONIER. Conclusion. Enjeux et perspectives pour la recherche en gouvernance -O. MEIER, G. SCHIER.

empty