Bruno Spire

  • Tout aurait été dit sur le sida ? Les modalités de propagation du virus sont connues, les moyens de dépistage aussi, l'ignorance et les peurs du début paraissent loin. Et pourtant, trente ans après sa découverte, cette maladie continue de susciter de nombreuses idées reçues : « Le sida ne touche que les marginaux », « Les Africains sont incapables de faire face à l'épidémie de sida », « Le sida est une maladie dont on ne meurt plus... de la même façon », « Un séropositif n'a plus de vie sexuelle », « Le sida met en lumière certains tabous de la société », « Il y a trop d'argent sur le sida »... Il existe encore beaucoup de méconnaissances, d'une part parce que la science évolue rapidement, d'autre part car la maladie est moins directement visible aujourd'hui.
    Cet ouvrage apporte ainsi un éclairage différent, des réponses simples et didactiques aux questions qui se posent encore et aux idées reçues qui subsistent sur le sujet.
    Ouvrage réalisé en partenariat avec AIDES.

  • Aujourd'hui, près de 150 000 personnes vivent en france avec le virus de l'immunodéficience humaine (vih), et plus de 6 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.
    Grâce aux trithérapies, la mortalité due au sida a considérablement reculé dans notre pays. mais ces traitements ne guérissent pas les personnes atteintes, qui doivent apprendre à vivre avec le virus. l'infection à vih est ainsi devenue une nouvelle maladie chronique, qui touche en majorité des adultes en âge de travailler et de fonder une famille, contraints de suivre un traitement souvent très lourds, aux effets secondaires parfois redoutables.
    Cet ouvrage présente les résultats de la première grande enquête nationale conduite en france auprès des personnes séropositives, vespa (vih : enquête sur les personnes atteintes), réalisées sous l'égide de l'agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (anrs). cet ouvrage aborde de nombreux aspects de la vie quotidienne de ces personnes : leur santé et leur qualité de vie, les obstacles qu'elles rencontrent sur le marché du travail, le retentissement de l'infection sur leur vie sexuelle et leurs projets de parentalité, les difficultés à suivre un traitement contraignant, l'expérience de la discrimination, la révélation ou au contraire la dissimulation de leur séropositivité à l'entourage.
    L'examen de ces divers aspects du quotidien des personnes séropositives montre que la normalisation de l'infection à vih est toute relative : cette infection n'est pas une maladie chronique comme les autres. en outre, sa chronicisation contribue à accentuer les inégalités sociales parmi les personnes atteintes.

  • À la fois acte d'amour et acte politique, le mariage de Michel Bourrelly et de Bruno Spire revêt une dimension hautement symbolique. Militants de la première heure de l'association Aides, ardents défenseurs du droit à l'égalité entre homo- et hétérosexuels, il était évident pour eux de se marier : « On s'est battu pour, on a gagné : ne boudons pas notre plaisir ! » Un an après les débats et le déchaînement des passions autour du mariage pour tous, Michel Bourrelly nous livre ici un témoignage vrai, simple, et militant !

empty